Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Meilleur après, de Diane Dufresne : l’infatigable diva

L'écoute est terminée

Par
François Lemay

Le dernier album studio de Diane Dufresne, Effusions, est paru en 2007. Il nous aura donc fallu attendre 11 années avant de pouvoir nous mettre sous la dent de nouvelles chansons, 11 années au cours desquelles la diva a peint, a enregistré un album en concert avec Les Violons du Roy et, surtout, s’est faite un tout petit peu plus rare. Lors de l’écoute de Meilleur après, vous entendrez que la chanteuse a aussi profité de ce temps de recul pour fourbir ses armes afin de nous présenter un album solide du début jusqu’à la fin.

Elle a commencé par s’adjoindre les services du chanteur français Cyril Mokaiesh, qui signe 3 des 10 chansons de l’album. Aussi particulier que cela puisse paraître, Diane Dufresne réussit à s’approprier parfaitement les mots d’un auteur-compositeur de 33 ans. Faut le faire! On peut aussi entendre des collaborations avec Catherine Major, Moran, Alexandre Lizotte, Alexandre Beaupain et Jean-Phi Goncalves, ce sont des artisans et des musiciens avec qui la chanteuse collabore pour la première fois. Quant à Daniel Bélanger, c’est la deuxième fois qu’il signe une chanson pour la diva. Et, surprise, l’album se termine par une version française de Show Some Respect, de Sting, qui devient ici Je me noue à vous.

Les thèmes abordés ici sont chers à Diane Dufresne : l’état alarmant de la planète, le temps qui passe, les amours qui se transforment et qui nous emportent. Mais ce qui frappe le plus, c’est cette voix qui n’a pas subi l’épreuve du temps. Elle est souple, présente, juste; elle peut être à la fois séductrice et acrimonieuse, et dès qu’on l’entend sur De l’amour fou, la première pièce de l’album, on sait qu’on est bel et bien parti pour un beau tour de montagnes russes.

Dans une entrevue accordée à Céline Galipeau en septembre dernier, Diane Dufresne a avoué être perpétuellement en colère, que c’était ce qui la gardait en forme. Elle discutait de sa cosignature d’une lettre intitulée Le plus grand défi de l'histoire de l'humanité, un appel à l’action pour contrer les changements climatiques, une initiative de l’actrice française Juliette Binoche. Voilà donc le secret de cette touche particulière, de la manière Dufresne de créer des chansons : prendre toute cette colère et la transformer en beauté et en tendresse. C’est ce qui lui donne cette voix qui nous paraît si vraie.

Et c’est pourquoi la chanteuse a su mûrir au fil des années sans jamais se trahir. On dit souvent de quelqu’un de sage avant l’heure qu’il a une vieille âme. Pour ce qui est de Diane Dufresne, c’est plutôt le contraire, puisqu’elle nous donne constamment l’impression qu’elle voit le monde pour la première fois.