Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Ce que je te donne ne disparaît pas, de Stéphanie Boulay : orchestrer le folk pour apaiser les douleurs

L'écoute est terminée

Par
François Marchesseault

Dès que démarre Ce que je te donne ne disparaît pas, le premier album solo de Stéphanie Boulay (Les sœurs Boulay), la mélancolie nous enveloppe et nous porte jusqu’au bout du huitième titre folk. Ce n’est pas un piège, puisque l’on serait libre de s’en défaire, mais la tristesse a parfois un pouvoir d’attraction aussi séduisant que le bonheur.

« Maman ton bébé se maquille / Sinon personne ne la désire / Le soir quand elle se déshabille / Maman ta fille est fatiguée » - Extrait de la pièce Ta fille

Sur ce premier disque, la poésie douce-amère de Stéphanie Boulay est mise de l’avant et la voix de la chanteuse est porteuse de grandes émotions et de vulnérabilité. Les orchestrations viennent soutenir cette fragilité avec brio; le folk de Ce que je te donne ne disparaît pas est loin du simple guitare et voix, et clairement, le réalisateur et arrangeur Alex McMahon a su créer ici l’ambiance idéale pour accompagner les mots et les musiques de Stéphanie.

La harpe de Valérie Milot, la flûte traversière de Jocelyne Roy, la trompette de Geneviève Plante, la guitare de Joseph Marchand et la contrebasse de Marc-André Landry nous arrivent comme une seconde voix, un second souffle. Sur chaque pièce, les orchestrations flottent juste en dessous des textes chantés, une sorte de murmure musical qui nous raconte et nous chavire tout autant que les mots eux-mêmes.

Ce que je te donne ne disparaît pas, mes trois pièces favorites :

  • Sauvage et fou
  • Printemps
  • Ce que je te donne ne disparaît pas

Ce que je te donne ne disparaît pas est un album de matin froid à la campagne, debout sur le quai au bord d’un lac, les mains dans les poches, à se dire que tout ira mieux demain...

« On se fera le miroir de l’être / Et si rien ne dure pour toujours / On se donnera le devoir de naître / Et de renaître chaque jour / On se tiendra debout, même en rampant / On sera porte-voix de nos tristesses … » - Extrait de la pièce Printemps

Découvrez d’autres albums offerts pour écoute sur notre site

Écoutez notre webradio :

Les femmes occupent une place importante sur la scène folk-country d'ici, et en plus, elles le chantent merveilleusement. Chantal Archambault, Lisa LeBlanc, Isabelle Boulay, Laurence Hélie, Annie Blanchard, Mara Tremblay, Laurence Jalbert, Renée Martel, Michèle O: on est gâté!

Cette webradio est une liste de lecture aléatoire gratuite créée avec soin par nos programmateurs musicaux.