Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

La parade de Maryse Letarte

L'écoute est terminée

Par
Ariane Cipriani

Maryse Letarte est revenue en petit soldat, le baluchon plein de chansons de Noël, traînant avec elle une jolie fanfare de tambours et trompettes. Dès les premières notes de son deuxième opus consacré au temps des Fêtes, elle reprend le chemin des carillons enchanteurs. À la finesse des cordes et des cuivres de cette pop riche s'ajoute une abondance de claviers électriques (Rhodes, Wurlitzer, etc).

La parade

La musicienne fait cependant aussi un petit détour vers le sud : le disque La parade a des relents de bossa nova rétro (Soleil d’hiver), de pop française des années 60 (Ton cadeau) et d’un savoureux côté kitsch (l’imitation de l’orgue de Soyez heureux).

La pianiste classique refait surface dans Tutu, un petit interlude de piano, de chœurs et de violons. Maryse Letarte, qui a jadis étudié en composition et en arrangements, ponctue l’album de jolies pièces instrumentales, faisant de La parade un tout, un moment d’allégresse plutôt qu’une simple suite de chansons à écouter. Sa petite voix timide nous murmure ses rimes telles des confidences.

Après avoir vogué sur des airs de légèreté, la compositrice conclut avec La nativité, un instant de recueillement où les violons solennels et amples ramènent cette délicieuse mélancolie hivernale.

Bonne écoute!