Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Salomé Leclerc se réapproprie Les choses extérieures

L'écoute est terminée

Par
Tony Tremblay

Les choses extérieures, l’attendu troisième album de Salomé Leclerc, représente l’un des plus grands défis que pouvait se lancer l’auteure-compositrice-interprète. En plus d’écrire paroles et musiques, l’artiste assure la réalisation de l’album et y joue de tous les instruments. Pour une artiste avec autant de talent, voilà une manière très efficace de s’approprier le réel, de se réapproprier les choses extérieures, et c’est franchement très réussi.

Depuis Sous les arbres, son premier album, paru en 2011, Salomé Leclerc peaufine une pop-rock mélancolique et poétique, intelligemment et précisément construite, avec une touche personnelle vraiment originale. Elle sait toujours nous surprendre avec des structures de chansons inhabituelles et une approche de la création unique qui la démarque passablement des autres artistes de la même génération. Sa belle voix nuancée, aux pointes rugueuses, transmet parfaitement l’émotion à fleur de peau, habilement suggérée dans ses textes sibyllins qui parlent d’incommunicabilité et d’amours impossibles.

Dans Les choses extérieures, ce travail se poursuit de plus belle, transmis en un véritable concentré chansonnier, dense et magnifique, presque surnaturel. Ici, pas tant de morceaux qui se démarquent les uns des autres, qu’une œuvre intégrée aux parties qui se complètent. Chaque chanson fait partie d’un tout où l’artiste se donne complètement, afin de reprendre contrôle sur un réel qui s’échappe. Brillamment, en musicienne sensible et pleine de ressources, Salomé Leclerc a opté pour une réalisation de proximité, où sa voix, presque chuchotée dans notre oreille, nous convie à un périple intime, mystérieux et convaincant.

Lignes de basse franches et affirmées, guitares éthérées, claviers obsédants, cordes lancinantes, réverbération rendant la voix comme dans un rêve : sur chacune des chansons de cet album, l’instrumentation est arrangée dans une mise en scène dramatique, pleine d’émotions, mais avec une certaine distance. Ces choses extérieures, censées ne plus nous toucher, nous remuent assurément lorsqu’on les regarde en face.

Avec Les choses extérieures, Salomé Leclerc s’inscrit résolument comme l’une des grandes auteures-compositrices-interprètes de la nouvelle génération, avec de solides chansons, exigeantes et belles. Voilà une artiste fascinante, dont le talent n’a pas fini de nous éblouir. Sans faute.

Les choses extérieures (Audiogram), de Salomé Leclerc, paraîtra le 12 octobre 2018.

Vous aimerez également :

Les chansons des artistes en nominations au 40e Gala de l'ADISQ :  Klô Pelgag, Les soeurs Boulay, Émile Bilodeau, Patrice Michaud, Émile Proulx-Cloutier, Isabelle Boulay, Vincent Vallières, ...

Quoi de neuf sur la scène alternative? Voici les dernières pièces des artistes établis ou émergents qui font leur marque dans le genre. Bonnes découvertes!

Cette webradio est une liste de lecture aléatoire gratuite créée avec soin par nos programmateurs musicaux.