Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

La hiérarchill : l’art de chiller, selon Jérôme 50

L'écoute est terminée

Par
François Marchesseault

Jérôme 50 (Jérôme Charette-Pépin) réfute les étiquettes musicales, ou du moins, il s’en moque un peu. Les musiques de La hiérarchill, son premier album, sont-elles folk, pop, rock ou stoner rock? C’est un peu tout ça, en fait. Pour le plaisir, commencez votre écoute par Chaise musicale, un air folk ska ensoleillé franchement réussi qui éveillera sans contredit votre curiosité et vous poussera à écouter les neuf autres pièces. Car oui, il y a aussi du folk ska dans La hiérarchill de Jérôme.

En 2013, l’auteur-compositeur originaire de L’Ancienne-Lorette a fait paraître Klô gyro nico pépito, album laboratoire de sept titres aux sonorités plus légères que La hiérachill. Plus légères et moins peaufinées dans les arrangements, certes, mais déjà le travail minutieux d’auteur de Jérôme 50 s’entendait et se lisait.

Sur Je t’aime tellement, allégorie de l’amour aussi drôle que touchante, seule pièce de Klô gyro nico pépito qu’il reprend ici, en version plus orchestrée, Jérôme écrit et chante : « J’suis un peu comme Dylan / J’pas un beau poète / J’te chanterai une toune avec les deux pieds / Dans rivière / Je t’aime tellement que je vomirais mon cœur dans ta face ». Un peu intense, vous croyez ? C’est pourtant même émouvant une fois enveloppé de piano et de cordes.

La hiérarchill, mes trois pièces favorites :

  • La chaise musicale
  • Je t’aime tellement
  • 1234

La hiérarchill est un album qui nous séduit un peu plus à chaque écoute. Pour arriver à ce très beau résultat, une formidable équipe de musiciens est venue entourer Jérôme. On peut entendre, entre autres, les voix d’Hubert Lenoir, de Lydia Képinski et d’Emerik St-Cyr Labbé (Mon Doux Saigneur). L’occupé et génial Philippe Brault est aux commandes de la réalisation et les musiciens Simon Kearney, Nathan Vanheuverzwijn, Simon Lachance, Martin Plante ainsi que David Marchand se partagent l’instrumentation.

Il y a dans les propos de Jérôme 50 une certaine récurrence à laisser la vie couler et à regarder le monde par le prisme de la drogue (La hiérarchill, Skateboard, Wéke n’béke, 1234). Que l’on partage ou non la vision sociale de l’artiste, ce disque est si bien écrit et réalisé qu’il est difficile de ne pas embarquer.

Ce premier album prend des allures de révolution tranquille. Comme le chante l’auteur dans la pièce titre, c’est un mouvement paradoxal mené par des militants passifs et immobiles. L’art presque perdu de ne rien faire, version Jérôme 50… Où signons-nous notre carte de membre?

« Dans le piège du moule-moule-moule / Je ne veux plus y aller maman / Des gens bien serviles-viles-viles / M’ont fait trop pleurer maman » - Extrait de la pièce La hiérarchill


Découvrez d’autres albums offerts pour écoute sur notre site

Écoutez notre webradio :

Voici une sélection musicale éclectique, à la fois douce et éclatée, où vous pourrez entendre de poignantes et sublimes musiques instrumentales, de la chanson pop, du folk et même du hip-hop. Faites la connaissance de talentueux artistes émergents d'un peu partout au pays. Mélomanes curieux et aventureux, avides de découvertes, cette webradio est pour vous.

Cette webradio est une liste de lecture aléatoire gratuite créée avec soin par nos programmateurs musicaux.