Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

The beauty we've found de Pascale Picard : trouver sa voie

L'écoute est terminée

Par
Tony Tremblay

Quatre ans se sont écoulées depuis le dernier album de Pascale Picard. Quatre années qui ont suivi les très hauts et les bas d’une carrière amorcée de manière fulgurante, puis qui a connu un certain ralentissement. Quatre ans au cours desquelles l’auteure-compositrice-interprète a eu le temps de faire le point, d’expérimenter la maternité, de se réapproprier sa vie et sa création, de vivre son nouveau bonheur. The beauty we’ve found est le superbe fruit plutôt introspectif de ces années de renouvellement.

Déjà perceptible timidement sur All things pass (2015), l’album précédent, le changement de cap musical est maintenant beaucoup plus clair et évident pour Pascale Picard. Sur ce nouvel album, l’artiste originaire de Québec s’aventure davantage vers un son plus introspectif, aux touches folk, sans complètement délaisser son identité pop-rock.

La première chanson de l’album, Waltzing disappointments, toute en piano, en cordes mélancoliques, en voix retenue et en nuances, est d’une grande beauté et d’une grande maturité musicale. Cette chanson donne le ton de l’album, où l’on ressent beaucoup la présence et l’influence bienfaisante du multi-instrumentiste Antoine Gratton, qui assure aussi la réalisation.

S’enchaînent ensuite les morceaux aux arrangements dépouillés, aux mélodies simples et efficaces, qui oscillent brillamment entre mélancolie et optimisme. On se posera aussi des questions comme par exemple : est-ce que la ressemblance frappante entre la mélodie de la chanson Smoke and mirrors et le tube des années 80 Repartir à Zéro de Joe Bocan est volontaire ou un simple hasard ? Ou encore, pourquoi Pascale Picard ne chante-t-elle pas davantage en français, alors que sa voix semble beaucoup mieux posée et authentique (provenant du coffre) dans cette langue ? Une seule chanson est en français sur l’album, La tempête, magnifique au demeurant. On aurait aimé en entendre plus. La prochaine fois, peut-être…

On ne peut que saluer la métamorphose créative et musicale de Pascale Picard, qui nous offre ici un album plein de maturité et de profondeur, avec des chansons qui dénotent qu’une artiste qui fait moins de compromis et qui se rapproche de sa propre authenticité, de sa générosité, est une artiste qui donne ce qu’elle a de plus beau au monde. C’est le cas ici. Impeccable.

The beauty we’ve found (Simone Records) de Pascale Picard paraîtra le 12 octobre 2018.