Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

OUI (tout, tout, tout, toutttte) de Yes Mccan : oui je le veux

L'écoute est terminée

Par
François Lemay

Il s’est révélé au grand public grâce au rôle de Damien dans la très populaire série Fugueuse présentée à l’antenne de TVA, mais d’autres le connaissaient déjà pour son travail au sein de la formation Dead Obies. Voilà que Yes Mccan vole de ses propres ailes en nous présentant son premier album solo intitulé OUI (tout, tout, tout, toutttte).

Cet album est le fruit d’une remise en question et le résultat d’un apprentissage : celui qui suit après avoir quitté le confort d’un groupe de musiciens. L’artiste a ainsi appris à travailler seul ou avec de nouveaux collaborateurs, comme Ruffsound et Yen Dough à la coréalisation, ainsi que vxnyl qui a apporté à l’album des boucles rythmiques. Ogee Rodman, des Dead Obies, ainsi que Caballero & JeanJass, Rowjay et Cape Tula complètent ce tableau.

Pour ce qui est du son, la pomme n’est pas tombée très loin de l’arbre des Dead Obies. C’est gras, il y a de belles basses profondes (du genre à faire avancer ta voiture toute seule si tu mets le son trop fort), et beaucoup de traitement synthétique de la voix. Non, on ne fait pas ici dans la subtilité, et c’est exactement ce à quoi on s’attend.

Quant aux textes, je dois avouer qu’on frôle la plupart du temps les clichés du genre. Beaucoup d’arrogance assumée et quelques étalages de bling-bling. Heureusement, le deuxième degré semble présent au point où l’on peut se demander s’il n’y a pas là un désir d’autodérision qui est fort bienvenu dans un genre qui a trop souvent tendance à se prendre un peu trop au sérieux.

Bref, il s’agit d’un bon premier essai qui laisse entrevoir que si le travail se poursuit dans ce sens, il s’habituer à entendre Yes Mccan pour quelques années encore.