Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Re : Bill Evans, pour honorer le géant avec conscience et audace 

L'écoute est terminée

Par
Ariane Cipriani

Pour une deuxième fois, François Bourassa et ses complices consacrent leur talent au répertoire plein de finesse du pianiste jazz le plus influent du 20e siècle. Avec Bill Evans comme repère céleste, la formation explore à nouveau sa propre acuité.

Pour agrandir un terrain de jeu déjà vaste, le prolifique pianiste François Bourassa, le polyvalent batteur Pierre Tanguay, le très actif saxophoniste Frank Lozano et le vétéran (et adoré!) contrebassiste Michel Donato invitent l'agile trompettiste Jim Lewis à collaborer à quelques pièces.

Comme sur l’album unanimement salué Autour de Bill Evans, paru en 2011, on n’essaie pas de calquer le style reconnaissable parmis tous de Bill Evans, avec qui Donato a eu le privilège de collaborer dans les années 1970. Au contraire, ce qui est d’emblée perceptible, ce qui guide les interprétations, c’est l’inspiration des instrumentistes. Car il y a un monde de demi-teintes chez ce génie musicien sensible et mélancolique. Trouver l’équilibre entre l’audace et la pondération demande du tact et de la sobriété.

Le jazz canadien et québécois n'a rien à envier à celui du reste du monde. À la fois ancré dans la tradition et tourné vers la modernité, il est unique, accessible et foisonnant d'idées. Le découvrir sera le début d'une belle histoire d'amour entre vous et lui.

Michel Donato, Oscar Peterson, Oliver Jones, Lorraine Desmarais, François Bourassa, Vic Vogel, Seamus Blake, Maynard Ferguson, Marianne Trudel, Julie Lamontagne, Samuel Blais, Parc-X Trio, Hichem Khalfa, Jerome Beaulieu, Bernard Primeau, Ian MacDougall, Jill Barber, etc.

Cette webradio est une liste de lecture aléatoire gratuite créée avec soin par nos programmateurs musicaux.


Élégance, rondeur et palpitations

Ici, chaque musicien réputé a sa propre feuille de route et ses propres collaborations dans ses bagages. Cela n’est que bénéfique pour exceller avec les compositions et quelques-unes des fameuses interprétations de Bill Evans, qui a été influencé par les compositeurs classiques, impressionnistes et romantiques.

Parmi les interprétations, la formation reprend Nardis, de Miles Davis, que Bill Evans a enregistré à plusieurs reprises. La version offerte ici y va d’une introduction à la batterie agitée, puis arrivent les autres instruments comme des invités indomptés, en quête d’une rencontre festive.

Le groupe visite aussi, dans une facture moins mélancolique et plus sensuelle, La chanson de Maxence, des Demoiselles de Rochefort, composée par Michel Legrand. Puis, on nous propose l’élégante The Washington Twist d’Irving Berlin, tirée de la comédie musicale Mr President. François Bourassa pose un doigté enthousiaste sur la romantique Elsa, d’Earl Zidars, collaborateur et ami de Bill Evans. Jim Lewis s’y fait entendre et engage ensuite un savoureux échange avec Lozano sur la trépidante Peri’s Scope.

Les musiciens concluent ce deuxième disque hommage avec Show-Type Tune, une composition de 1962 pour laquelle Bill Evans s’est inspiré de la structure typique des musiques couplet-refrain de Broadway.

Au total, la troupe offre neuf relectures. C’est chaque fois un délice renouvelé, entre la joie et le velours.