Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Les chemins de verre par Karkwa : réécouter un grand album

L'écoute est terminée

Par
Tony Tremblay

Karkwa, l’un des meilleurs groupes québécois à avoir vu le jour dans les 20 dernières années, revient sur scène le temps d’un seul concert au festival La Noce au Saguenay le 7 juillet 2018. L’occasion est excellente pour réécouter Les chemins de verre, le quatrième et dernier disque du groupe, paru en 2010, et qui est le plus primé (il a reçu entre autres le prix Polaris 2010) et sans doute aussi le plus singulier des disques de Karkwa.

Enregistré en France au studio La Frette, Les chemins de verre a ceci de particulier que c’est un album qui a été composé au fur et à mesure des sessions d’enregistrement en studio. Le groupe changeait ainsi sa méthode habituelle de travail. Le résultat n’a pas pris une seule ride, et démontre encore l’immense synergie musicale des talents de ce groupe, la qualité et la complexité à la fois des paroles signées Louis-Jean Cormier et des musiques signées aux trois quarts par François Lafontaine.

Voilà un grand disque, relativement difficile d’approche, fignolé jusque dans ses moindres détails, cristallisant exactement l’esprit Karkwa : produire une fusion parfaite entre de beaux textes abstraits et précis avec des compositions fortement inspirées, déconcertantes et efficaces pour créer une sorte de cinéma musical total, qui nous porte aux cimes des émotions et des images.

Dès l’entrée en matière avec la chanson Le pyromane, on est saisi par la force mélodique qui se décline comme un hymne étrange et bondissant, avec ses variations progressives, et qui donnent ainsi le ton à l’ensemble de l’album, entre rock, musique abstraite, folk et chanson. Ça sera exigeant, contrasté, inattendu et parfaitement jouissif.

Et ça se poursuit de même avec une succession de grandes chansons et de grandes mélodies, qui flirtent toutes avec force étrangeté, une opposition marquée entre douceur et violence, de L’acouphène à Marie tu pleures, jusqu'à la chanson-titre, en passant par ces moments carrément génialement formalistes dans La piqûre; cet album est juste très grand. Il n’y a pas d’autre mot.

Ce sera un moment absolument unique à ne pas manquer que le retour sur scène de ces créateurs de génie au Saguenay. Karkwa est à écouter et à réécouter. Quel formidable groupe!

Les chemins de verre (Audiogram), par Karkwa, est paru le 30 octobre 2010.

Vous aimerez également :

Quoi de neuf sur la scène alternative? Voici les dernières pièces des artistes établis ou émergents qui font leur marque dans le genre. Bonnes découvertes!

Cette webradio est une liste de lecture aléatoire gratuite créée avec soin par nos programmateurs musicaux.