Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Jim Snidero et Jeremy Pelt : il y a de la joie avec Cannonball!

L'écoute est terminée

Par
Frédéric Cardin

Julian Edwin « Cannonball » Adderly est mort à 46 ans, en 1975, mais personne ne l’a jamais oublié. Deux géants de notre temps (accompagnés par des amis du même gabarit), le saxophoniste Jim Snidero et le trompettiste Jeremy Pelt, lui rendent hommage sur l’album Jubilation! Celebrating Cannonball Adderly.

Le jeu de sax alto de Cannonball apportait non seulement de la joie aux oreilles qui se trouvaient à sa portée, mais à certains égards, il était la joie même. Ses lignes mélodiques, ses inflexions rythmiques et ses harmonies, à la fois dans les standards et dans ses propres compositions, étaient pensées et ressenties dans le but d’avoir et de donner du plaisir.

À l’époque, plusieurs l’ont appelé « le nouveau Charlie Parker », mais Adderly n’avait pas cet appétit pour les extrêmes que Bird avait. Il préférait une forme de convivialité étoffée, accessible à un grand nombre sans qu’on ait à abaisser le niveau de la discussion.

Toutes les qualités que Cannonball a su exemplifier sont là, dans cet album. Snidero papillonne dans et au-dessus de la mêlée sur le coussin principalement swing, mais un brin bop quand ça compte, de ses complices. Pelt l’accompagne avec un plaisir tout sauf contenu, et on n’en espérait rien de moins. David Hazeltine au piano, Nat Reeves à la contrebasse et Billy Drummond à la batterie complètent un ensemble diablement inspiré.

On a l’impression de retrouver, le temps d’un album, le quintette d’origine, formé de Cannonball à l’alto, de Nat Adderley (son frère)à la trompette, de Bobby Timmons au piano, de Sam Jones à la contrebasse et de Louis Hayes à la batterie.

Juste du plaisir, je vous dis!

Vous aimerez également

La webradio Du bon Bebop