Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Lavabo : humour et chansons folk trad de deux pseudo-plombiers

L'écoute est terminée

Par
François Marchesseault

Il fallait bien deux troubadours de Saint-Élie-de-Caxton (Jeannot Bournival et Pascal « Per » Veillette) pour créer une formation aussi éclatée que Lavabo : un savoureux mélange entre la chanson, la musique instrumentale ainsi que le duo comique. Je vous présente Septique Desfossés (Bournival) et Artésien Dupuits (Veillette), deux personnages qui rêvent de devenir plombiers entre deux spectacles de chansons folk québécoises à saveur trad. Suivez le guide.

Regardez la vidéo promotionnelle pour le lancement du premier album de Lavabo :

C’est la rencontre avec un plombier venu effectuer des travaux au studio de Bournival (ça ne s’invente pas) qui aura été l’étincelle pour allumer la folie dans la tête du créateur.

Bien que l’idée de départ soit avant tout amusante, les chansons de ce premier disque, elles, ne restent pas dans un seul registre. Débutant avec deux morceaux plutôt grivois (Ta s’maine, Le ramoneur) pour passer ensuite à une critique du narcissisme et de notre dépendance au cellulaire (Me my cell), l’album se termine sur une note plus mélancolique, en abordant l’intimité de nos pseudo-plombiers sur la touchante On pourrait. La jolie voix féminine que l’on peut y entendre est celle de Liliane Pellerin.

Lavabo, mes trois pièces favorites :

  • Me my cell
  • On pourrait
  • Robinetterie

Jeannot Bournival a réalisé ce premier opus homonyme de Lavabo, en plus de signer tous les textes et les musiques. Les arrangements sont de lui et de Pascal. La solide réalisation permet de brillants enchaînements entre les trois pièces instrumentales (Train toé, Tête de nœuds, L’air de rien) et les autres chansons de l’album.

Ce joyeux délire, qui prend tout son sens sur scène dans les interventions humoristiques qui parsèment les tours de chant des deux gaillards, est parti du mot lavabo. Un nom sorti de nulle part alors que Jeannot Bournival en cherchait un à donner au duo en vue d’un spectacle. Le musicien a réalisé que la base de la plomberie (une alimentation et une évacuation de l’eau en lien avec une prise d’air) était presque la même que celle de l’esprit et du corps humain. Deux costumes de plombier et plusieurs chansons plus tard naissaient Artésien et Septique.

Lavabo est une proposition artistique qui fait un bien fou : de la musique intelligente, composée et jouée par deux musiciens surdoués, des textes comiques qui renferment des réflexions, et deux personnages capables de rallier tous les publics. Sur le terrain de la plomberie de divertissement, Mario et Luigi ont une compétition de taille.

Le lancement du premier album de Lavabo aura lieu le mardi 29 mai au Verre bouteille, à Montréal, ainsi que le jeudi 31 mai au Trou du Diable, à Shawinigan.


Découvrez d’autres albums offerts pour écoute sur le site