Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Aquaïens : les abysses psychédéliques de Frank Feutré

L'écoute est terminée

Par
François Marchesseault

En mélangeant la chanson française au folk et au son rock des années 70, la formation Frank Feutré rend ses musiques quelque peu intrigantes et quasi spirituelles. Sur ce nouvel album, le groupe du leader et multi-instrumentiste Benjamin Bleuez (textes, composition, voix, guitare, synthé, etc.) flirte avec le psychédélisme pour dévoiler un peuple sous-marin irréel : les Aquaïens.

Frank Feutré (Benjamin Bleuez, Terrence Lacroix, Hannah Rahimi, Malaïka Racine et Arnaud Gros-Burdet) tire son nom (Frank) d’un ami imaginaire d’enfance de Benjamin Bleuez. C’est pour désigner la délicatesse de ses musiques que « Feutré » s’est ajouté au nom du groupe.

En 2009, la formation faisait paraître Baldubrak, un premier album de cinq titres où, alliant le français à un langage inventé, elle nous présentait les tribulations d’un personnage fictif (Frank Feutré). Un album complet de 11 pièces (Les extrêmes), puis un simple accompagné d’une pièce inédite (Bonnie Bloom) voyaient ensuite le jour en 2013. Créativement exalté, le groupe continuait sur sa lancée en présentant Aime-moi tendre en 2014, puis L’en-dehors en mars dernier.

Benjamin Bleuez offre ici une suite indirecte, plus énigmatique que concrète, à l’album paru il y a moins de deux mois. Alors que L’en-dehors observait notre monde réel en scrutant ses villes, ses hommes, ses femmes et ses gones (écoutez la pièce Mâche), Aquaïens nous amène dans un espace créé de toutes pièces par l’auteur. C’est un hommage métaphorique à tous les gens qui travaillent dans l’ombre.

Il faut s’attarder aux textes de Bleuez pour décrypter son œuvre. Pour l’auditeur, ce sont surtout les musiques de Frank Feutré qui séduisent d’emblée, des pièces longues, habilement construites (aucune ne fait moins de quatre minutes). On y entend un métissage brillant des genres, porté par la voix toujours douce et belle de Benjamin Bleuez.

D’un album imaginatif à un autre, la formation fait exploser les conventions, offrant ainsi des sonorités inventives trop rares chez nous. Plongez dans l’univers des Aquaïens et explorez les mondes mystiques de Bleuez et sa bande. Faites ensuite un détour du côté de leur matériel précédent pour découvrir avec curiosité Batik (le voyage), Patagonia et la très jolie Orge et sorgho. Votre voyage avec Frank Feutré ne fait que commencer.

Une production indépendante soutenue par le collectif français La Souterraine, Aquaïens sera lancé à Montréal le 6 juin au Quai des Brumes.


Découvrez d’autres albums à écouter gratuitement sur le site