Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Des Sourcils : du manouche pile-poil

L'écoute est terminée

Par
Frédéric Cardin

Le trio Des Sourcils propose un album de jazz manouche intitulé Baignades. Une petite trempette sur le swing pimpant hérité de Django Reinhardt.

En entendant les premières notes de Baignades, je me suis demandé immédiatement si les Sourcils en question étaient de Québec. Il semble en effet y avoir un terreau fertile pour ce genre musical dans la Vieille Capitale. J’avais raison, ils sont installés à Québec. Et à l’image des Lost Fingers (sans la voix et sans les relectures « manouchisantes » de chansons pop, cela dit), Des Sourcils manient la guitare manouche avec aplomb et avec la posture attendue.

On ne refait pas le manouche tant que ça, vous savez. Rythmes allants et swings, une ou deux valses, une ou deux ballades. Les textures restent les mêmes : guitare, guitare, guitare, et une contrebasse pour étoffer le soutien. Du coup, il y a une manière manouche, qui finit par être la même, peu importe les musiciens qui l’utilisent. Du moins ceux d’aujourd’hui, car personne n’a encore égalé Django, ou des géants comme les Rosenberg ou Biréli Lagrène, qui s’en sont approchés (par exemple).

Cela dit, ne soyons pas sourcilleux : l’enthousiasme des gars (qui se sont rencontrés au Cégep de Sainte-Foy) est sincère et communicatif. Une soirée en leur compagnie ne doit pas être ennuyante, et c’est parfois tout ce dont on a besoin.

Écoutez Des sourcils en entrevue à l'émission Quand le jazz est là :

Entrevue de Stanley Péan avec le trio manouche Des sourcils

Émission Quand le jazz est là du 12 avril 2018

Animation : Stanley Péan

Audio

Vous aimerez également l’album

La webradio Manouche