Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Géranium du trio Luce Bélanger : la fine fleur du jazz

L'écoute est terminée

Par
Frédéric Cardin

Elle compose, elle écrit des textes, elle joue du piano, elle chante, elle improvise intelligemment. Elle s’appelle Luce Bélanger, elle forme un trio avec Nicolas Bédard à la contrebasse et Mark Nelson à la batterie, et elle vient de sortir l’album Géranium, qui témoigne d’un très beau talent artistique.

Géranium est comme une promenade au Jardin botanique, sur fond de jazz. Au fil des allées bordées de campanules, de violettes, de chardons bleus, de marguerites ou de géraniums (autant de titres des pièces de l’album), Luce Bélanger nous accompagne avec ses commentaires posés et sérieux, mais sans lourdeur.

On déambule sans précipitation, mais au rythme alerte d’une randonnée au tempérament juvénile. Les compositions de Luce me font penser, stylistiquement, à ce jazz nouvelle génération qui se fait à Montréal et au Québec en général. Je pense ici à Jérôme Beaulieu (pour ne nommer que la plus évidente des influences), par exemple.

C’est une formule acoustique.

C’est la rencontre entre Debussy et Monk.

C’est le mélange entre le lyrisme et le groove.

C’est une nature urbaine.

Luce Bélanger, à propos de l’album Géranium

Luce, qui n’a appris le chant que sur le tard (elle est d’abord pianiste classique), se débrouille très bien dans le registre de l’expression vocale. Son timbre léger manifeste quand même suffisamment de velours sonore pour ne pas sembler haut perché. La justesse, impeccable, est un solide soutien à l’instinct improvisatoire qui reste à développer (pour lui permettre d’être plus audacieux). Mais ce qu’elle fait est très joli, et surtout très agréable à entendre.

Il ne manque pas de belles et bonnes voix jazz au Québec : Sonia Johnson, Carole Therrien, Annie Poulain, et j’en passe plusieurs autres. Mais Luce Bélanger s’inscrit déjà dans cette élégante lignée. J’ajouterais même un brin de Catherine Major en pensant aux résonances stylistiques que la chanteuse et compositrice jazz évoque chez l’auditeur attentif.

Vous aimerez également

La webradio Jazz d'ici