Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Distractions de Random Recipe : le retour de la recette gagnante! 

L'écoute est terminée

Par
Sébastien Tétrault

Toujours aussi dynamique, la formation, qui fête cette année son 10e anniversaire, revient en force avec un troisième album à la fois riche et concis. Le groupe formé de Frannie Holder, Fabrizia Difruscia et Liu-Kong Ha s'est entouré de collaborateurs de renom afin de livrer une nouvelle sélection de musique hip-hop éclectique, trempée de jazz, de funk et de pop, qui incite autant au déhanchement qu'à la prise de conscience.

Force est de constater que Frannie et Fab n'ont rien perdu de leur verve. Plus de quatre années se sont écoulées depuis la parution de Kill the Hook, leur dernière offrande parue en 2013, mais les deux rappeuses ont profité de cette période pour prendre du recul. Le titre du nouvel album, qui se veut ironique, est un clin d'œil à la société du divertissement et à la consommation effrénée de biens et d'informations qui caractérise notre époque. Effectivement, Distractions comporte son lot de morceaux engagés qui témoignent des préoccupations féministes, politiques et sociales du groupe.

Si le hip-hop constitue l'élément primordial de sa musique, Random Recipe continue à en repousser les limites en y intégrant des éléments divers, allant de l'electronica au dubstep, et en passant allègrement du rap au chant. Mais Distractions présente un aspect plus doux et une dimension plus soul que les albums précédents du groupe. Ce léger changement d'orientation est sans doute dû en partie à l'apport de musiciens influents, telles les bassistes Marie-Pierre Arthur, dont la renommée n'est plus à faire au Québec, et Rhonda Smith, célèbre pour son travail avec Prince. Cette dernière procure une ligne de basse accrocheuse à Fight the Feeling et contribue au groove irrésistible de Out of the Sky, une ode à l'audace et à l'originalité susceptible d'animer toute piste de danse. La présence de Marie-Pierre Arthur est encore plus importante : on la trouve à la basse sur la moitié des morceaux et on note sa contribution à la composition de trois d'entre eux.

Les femmes à l'honneur

Alors que les médias font grand cas de la faible représentation des femmes dans le hip-hop, Random Recipe donne un bel exemple de la diversité des voix féminines du rap en s'associant à quelques-unes des plus fortes d'entre elles. Ces dames sont aux commandes sur MMXVIII, un des meilleurs titres de l'album, qui bénéficie des contributions remarquables de Tali Taliwah, du groupe Nomadic Massive, du duo Heartstreets et de Giselle Numba One. Il faut également souligner la présence de Ladybug Mecca, légendaire rappeuse du fameux trio Digable Planets, qui distille de sages paroles de son flow précis sur Hearts in Pain. Enfin, mentionnons la participation de Sunny Moonshine à l'hypnotique Hey Boy, un morceau militant où, en chuchotant sur une trame éthérée, les artistes dénoncent le patriarcat et invitent les hommes à tenir la porte aux femmes ou à se faire piétiner comme de vulgaires paillassons!

Bien que certains de ses titres expriment un ras-le-bol face à des mentalités éculées, Distractions conserve néanmoins un caractère joyeux et rassembleur. Cet album hétéroclite, produit par Phillipe Brault et Marie-Hélène L. Delorme, est susceptible de plaire autant au mélomane exigeant qu'au grand public. La diversité de ses ambiances met en valeur la polyvalence des musiciens, qui se montrent aussi à l'aise, quel que soit le thème ou le tempo. Finalement, Distractions est tout, sauf le fruit du travail d'artistes distraits. C'est une œuvre aboutie dont aucun détail n'a été laissé au hasard.