Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Nos idéaux : les bilans et les allants de Dumas

L'écoute est terminée

Par
Ariane Cipriani

Le chanteur revient avec une pop toujours aussi invitante, épurée et quelque peu ralentie pour mieux se confier à nos oreilles.

Dumas l’a dit : Nos idéaux est son disque le plus personnel jusqu’ici. C’est qu’il en a fait, de la chanson et de la tournée, depuis ses débuts, il y a près de 20 ans. La remise en question et l’introspection de l’extrait À l’est d’Éden annonçaient un disque bilan plutôt mélancolique. Mais non : ses constats et réminiscences se chantent sur des mélodies joyeuses, comme sur La fin du désert, une « typique Dumas ». Le guitariste ne perd jamais le sens de la mélodie ni le sourire. Côté rythme, on opte pour une lenteur nouvelle, pour mieux faire savourer les refrains courts et imagés.

Vertigo compte parmi les plus rigoureuses de l’album et affirme encore le talent de Dumas à parer ses chansons. Pour son nouveau disque, il utilise abondamment la boîte à rythmes et assume pleinement son côté Talking Heads et LCD Soundsystem.

Dans Bleu clair, le musicien offre une jolie déclaration d’amour à sa compagne de longue date. Un remerciement de tout ce temps à faire équipe et tenir bon.

Fraîcheur, introspection et évanescence

Les chansons de Dumas font toujours taper du pied tout en relatant quelques questionnements et souvenirs persistants. Des musiques faites pour le mouvement, mais qui allient l’intimité à l’espace.

Cette fois, le natif de Victoriaville fait équipe avec Jonathan Harnois pour l’écriture. En studio, il s’est entouré des membres de la formation Megative de Brooklyn. Gus Van Go, Werner F et le duo Likeminds se chargent de la réalisation.

Nos idéaux s’éloigne de l’ambiance joviale des deux derniers disques et rappelle davantage l’incontournable Le cours des jours, paru il y a 15 ans. Depuis, le chanteur a exploré beaucoup, fait l’exercice de produire quatre albums en un an à peine, et composé pour le cinéma et pour d’autres interprètes. L’épicentre demeure : une pop-rock-électro atmosphérique et entraînante.

Dumas est déjà en tournée solo, et c’est loin d’être sa première : nous l’avons vu souvent gérer adroitement les pédales et étendre ses étages de sons devant nous. Un plaisir différent de celui du studio, mais indispensable au chanteur. L’occasion de faire part de ses idéaux. Et de créer des souvenirs avec nous.