Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Jeremy Moyer : le vélo musical d’un Canadien à Shanghai

L'écoute est terminée

Par
Frédéric Cardin

On connaît beaucoup de Chinois qui jouent (très bien) la musique classique occidentale, mais pas mal moins de cas inverses. Le Canadien Jeremy Moyer, installé à Shanghai depuis plusieurs années vient de sortir l’album Chinese Bicycle Stories, sur lequel il joue plusieurs instruments traditionnels du royaume des Hans dans des compositions personnelles aux sonorités de la musique traditionnelle chinoise.

Où peut vous amener une simple coupe de cheveux? À enregistrer un album, bien entendu! C’est lors d’une visite chez un coiffeur, quelque part dans le Yunnan, que Jeremy Moyer a trouvé l’instrument (un qinqin, un banjo chinois à trois cordes) qui allait le motiver à réaliser Chinese Bicycle Stories. Tout de suite attiré par le bel objet, il en a joué, l’a acheté et s’est mis à explorer ses possibilités musicales.

Sous les doigts de Moyer, Chinese Bicycle Stories nous emmène aussi bien dans des petites ruelles sinueuses, bordées d’arrière-cours chargées d’un agréable et sympathique capharnaüm, que dans des paysages bucoliques et verdoyants parsemés de pagodes invitantes. Le tout à vélo, bien entendu!

Toutes les pièces sont de lui, mais adoptent parfaitement les couleurs, le style et les textures propres à la musique classique (ou traditionnelle) de la Chine. Chose, j'imagine, peu fréquente pour un Occidental.

Je manque indéniablement de savoir et d’expérience pour dire s’il s’agit d’interprétations dignes des meilleurs musiciens traditionnels chinois, mais à mes oreilles naïves, le jeu de Jeremy Moyer semble convaincant.

Sur Chinese Bicycle Stories, le Canadien qui habite Shanghai depuis plusieurs années joue également d’autres instruments tels la guitare, l’erhu, le gaohu, le yehu et bien d’autres aussi fascinants d’altérité (pour nous, Occidentaux) les uns que les autres. Il est aussi accompagné, sur quelques pièces, de Kevin Ramessar à la guitare, de Shawn Mativetsky aux tablas et de Renaud Gay à la flûte.

Moyer a joué, et enregistré de la musique latino-américaine, indienne et grecque, et a sorti deux autres albums de musique chinoise.

Vous aimerez également :

La webradio Un nomade dans l’oreille