Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Aux chutes Niagara de Massicotte : rire et réfléchir sans trop se prendre au sérieux

L'écoute est terminée

Par
Nathan LeLièvre

Pour sa troisième livraison, l’auteur-compositeur-interprète Massicotte nous amène Aux chutes Niagara. Un voyage qui se révèle tout léger, sur un ton un peu pince-sans-rire, défendu par un interprète bien de son temps.

C’est pas d’ta faute en toute une entrée en matière. Massicotte entame le périple avec aplomb en s’adressant non sans sarcasme à tous ceux qui refusent d’assumer leurs responsabilités ou de reconnaître leurs défauts. Tout au long de l’album, il aborde des thèmes qui résonneront beaucoup chez les plus jeunes : la quête d’identité (Chépachuki) et la romance au temps des réseaux sociaux (Tu likes pu mes statuts), notamment (on croirait franchement entendre parler des cégépiens par moments). Il invite à des réflexions tout à fait légitimes, et il le fait avec désinvolture, sans tomber dans le mélodrame ou se prendre trop au sérieux.

Mention d’honneur à la dernière piste de l’album, Tu magasines. Ici, on rigole franchement; on fait des jeux de mots pour des jeux de mots et on rime pour rimer. Impossible d’écouter un duo qui se chante « J’montre mes foufounes; J’suis pas fine, fine; Je crie famine; J’te dis moumoune » (on dirait un pastiche de Pérusse, non?) sans esquisser un sourire.

En somme, on n’écoute pas Massicotte pour des prouesses vocales ou des richesses harmoniques. Ce n’est pas son créneau. Il aime jouer avec les mots, sans se compliquer la vie. L’auteur-compositeur-interprète offre donc un album aux images simples mais souvent efficaces, aux textes ludiques, divertissants, et humoristiques, sans donner dans l’excès de volonté pour autant. L’album est dominé par les guitares de tout acabit, dont le ménage offre un son à cheval entre le country-western et le rock. À un point tel que dans les chansons qui abordent les peines d’amour, on est presque déçus de ne pas entendre parler d’un camion qui refuse de démarrer ou d’un chien qui s’est sauvé, comme le veulent les bons vieux clichés.

Écoutez aussi nos webradios:

Une grande fête intergénérationnelle de « folkeux », dans laquelle Michel Rivard prend des shooters avec Les sœurs Boulay, Éric Goulet fait un duel de banjos avec Lisa LeBlanc, et Stephen Faulkner fait rire tout le monde avec ses histoires.

Également dans cette webradio : Bernard Adamus, Laurence Hélie, Richard Séguin, Patrice Michaud, Véronique Labbé, Chantal Archambault, Francis Cabrel, Tire le coyote, etc.

Cette webradio est une liste de lecture aléatoire gratuite créée avec soin par nos programmateurs musicaux.

Du rock authentique, où la guitare électrique prend toute la place et affiche ses multiples possibilités narratives, que ce soit dans des solos lyriques ou des duos atomiques. À éviter si vous avez des douleurs au cou.

Band de garage, Gros Mené, Les Trois Accords, Robert Charlebois, Mononc' Serge, Mordicus, Ponctuation, Steve Hill, Téléphone, etc.

Cette webradio est une liste de lecture aléatoire gratuite créée avec soin par nos programmateurs musicaux.

Envie de nouveau rock? Montez le volume! Dans ce qui est sorti récemment, on compte plusieurs pièces qui ont du mordant... Parfait pour se défouler.

Cette webradio est une liste de lecture aléatoire gratuite créée avec soin par nos programmateurs musicaux.