Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Hot Three d’Alex Pangman : faire un disque à l’ancienne 

L'écoute est terminée

Par
Ariane Cipriani

À l’ère du numérique, la chanteuse torontoise nous fait faire un voyage dans le temps, jusque dans le sillon du 78 tours et dans le grésillement de l’aiguille. Avec Hot Three, elle opte pour la même façon de faire que dans les années 1930 : une seule prise, tout le monde ensemble, comme on devait le faire dans le temps!

On connaît déjà l’affection de la chanteuse pour le jazz des débuts, pour la joie et la légèreté du swing. On sait aussi qu’elle a subi, dans la dernière décennie, deux doubles transplantations des poumons. Pas surprenant qu’elle veuille célébrer encore et encore le simple fait d’être en vie en chantant. Écouter Alex Pangman, ça fait toujours, toujours du bien.

Ce disque offre quelque chose de particulièrement étonnant : une facture sonore complètement calquée sur celle des années 30. Comme si on avait trouvé Hot Three dans les boîtes d’un vieux cabaret de La Nouvelle-Orléans (où le disque a d’ailleurs été enregistré).


Une seule prise, un seul micro

Alex Pangman collectionne les vinyles depuis son adolescence, et l’authenticité des interprétations l’a toujours impressionnée. À l’heure où la musique n’a plus rien de physique, l’enfant chérie du swing canadienprend le chemin contraire et recrée la façon de faire de l’époque : l’album est entièrement gravé sur acétate 78 tr/min. Une seule prise, un seul micro à partager pour elle et son trio. Impossible de corriger après enregistrement ou de dépasser les 3 minutes 15 secondes. Si le son surprend au départ, l’option impressionne par son audace et sa véracité.

La première chose qu’on entend, c’est le craquement de l’aiguille. Viennent ensuite sept relectures de standards comme Sweetheart on Parade, It’s the Talk of the Town et You’ve Got the Right Key but the Wrong Keyhole. Outre la voix perçante de Pangman et la virtuosité de ses camarades, le procédé en soi constitue un bel hommage aux pionniers du jazz et à une méthode qui a bien évolué, mais qui obligeait à atteindre la perfection de la première à la dernière note.

Vous aimerez aussi :

- Webradio Apéro
- Webradio Nouvelle-Orléans
- Webradio C’est si bon
- Webradio Jazz Vintage