Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.
Révolution conservatrice : Mononc' Serge, prophète en son pays
L'écoute est terminée
Mononc' Serge MONONC' SERGE: REVOLUTION CONSERVATRICE
  1. REVOLUTION CONSERVATRICE
  2. MON DROIT A L'INCOHERENCE
  3. CE LIVRE
  4. CHUMS
  5. L'INDIFFERENCE
  6. LA DICTATURE DE LA VERTU
  7. CHANTEUR PROFESSIONNEL
  8. LA TRANSGRESSION
  9. L'AMOUR EST PLUS FORT QUE LA LANGUE
  10. LES PARTISANS DU SILENCE
  11. LE MORON AUX 1000 VISAGES
  12. ENERGIE CARDIO

Date de publication

01 déc. 2017

Genre

par Sébastien Tétrault

Héritier de Plume Latraverse et pair du regretté Dédé Fortin – avec lequel il faisait, il y a plus de 20 ans, ses premières armes au sein des Colocs – Mononc' Serge poursuit son œuvre de « commentateur » musical, sarcastique et indépendant avec ce 12e album, Révolution conservatrice. La voix plus éraillée, mais la plume toujours aussi acérée, il chante l'aliénation sociale et l'insubordination avec ironie et férocité sur des compositions rock.

Il faut dire que le titre de l'album annonce tout un programme! En effet, ni la dernière montée en force d'une droite décomplexée, ni la mobilisation récente d'une gauche bien-pensante ne sont passées inaperçues aux yeux du saltimbanque vétéran qui prend un malin plaisir à les ridiculiser toutes deux également. Dans la pièce titre, Mononc' Serge imagine un vaste retour aux valeurs d'antan qui stopperait net la prolifération du rap et du franglais au Québec, tandis que dans La dictature de la vertu, il décrit une société qui enverrait ses éléments politiquement incorrects au goulag.

Même si l'on apprécie sa musique, suivre la pensée de Mononc' Serge n'est pas toujours facile ni nécessaire. Après avoir annoncé la révolution conservatrice dont rêvent certains réactionnaires, il fait preuve d'autodérision dans Mon droit à l'incohérence où il rappelle qu'il n'en est pas à une contradiction près. Cette parenthèse plus personnelle n'est pas le seul exemple d'introspection que l'on trouve ici. L'auteur-compositeur-interprète évoque aussi les aléas de sa vie dissolue dans Chanteur professionnel et rend un troublant hommage à ses vieux amis dans Chums.

Vous aimerez aussi :
La webradio Les chemins de garnotte

Entouré de ses musiciens fidèles, Peter Paul aux guitares et Ugo Di Vito à la batterie, Mononc' Serge s'en tient, dans ces 12 titres, à une orchestration dynamique, mais relativement simple. On ne s'éloigne guère du rock, sauf lorsque l'artiste se permet une ballade à saveur country, rehaussée par la guitare « lap steel » de son vieux complice Raphaël D'Amours, L'amour est plus fort que la langue, qu'il chante d'une voix douce, sur un ton mi-figue mi-raisin.

S'il n'a jamais fait dans la dentelle, ni mis de l'eau dans son vin, Mononc' Serge donne néanmoins l'impression de s'assagir en vieillissant. Seul le morceau qui clôt l'album, Énergie Cardio, et l'hilarante La transgression rappellent vraiment, de par leur énergie chaotique et leur humour gras, le Mononc' Serge d’hier qui versait allègrement dans la franche bouffonnerie. Les autres chansons révèlent un artiste balançant entre deux âges, plus préoccupé qu'il ne se l'avoue peut-être par l'évolution de la société et le sort qu'elle réserve à la masse des anonymes qui la composent.

ICI votre chanson

Remplissez ce formulaire pour voter et avoir la chance de gagner un prix de participation!
Prénom
Nom
Âge
Adresse de courriel
Ville
Province
Je désire que mes informations soient conservées pour mes participations ultérieures.

Vous devez remplir tous les champs

Désolé, votre vote n'a pas été enregistré. SVP, essayez de nouveau.