Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.
Tarmacadam des Tireux d’Roches : atterrir hors des sentiers battus
L'écoute est terminée
Les Tireux d'Roches LES TIREUX D'ROCHES: TARMACADAM
  1. LE MARIAGE DES GUEUX
  2. CAMARADES
  3. LA TRAVERSEE DES AMANTS
  4. C'EST SUR LES BORDS DU SAINT-LAURENT
  5. LA SUITE DES GRANDS CHEMINS
  6. IL EST GRAND TEMPS
  7. LA BELLE ET LE TONNEAU
  8. CONTE DE LA DERNIERE CHANCE
  9. TAVERNIER
  10. LES FILLES DES FORGES
  11. WOLA

Date de publication

24 nov. 2017

Genre

par Nathan LeLièvre

Les Tireux d’Roches poursuivent la route du renouveau. Leur plus récente livraison, Tarmacadam, nous propose une musique trad recherchée, inspirée du vécu du groupe, qui voyage de par le monde depuis près d’une vingtaine d’années. On n’a pas l’impression d’avoir affaire à un album qui veut uniquement nous faire taper du pied. Ce n’est pas un hasard si le titre évoque le voyage, l’asphalte : on nous invite ici à découvrir le trad qui emprunte des chemins moins fréquentés.

Si Les Tireux d’Roches font habituellement lever la fête, cet album nous prouve qu’ils sont aussi capables de nous faire voyager dans d’autres sphères de la musique traditionnelle. Tout en conservant la nature rustique et bon enfant du genre, notamment à travers ses qualités vocales, on ose certains accords et rythmes d'accompagnement plus modernes, riches, complexes et raffinés. Les cinq membres du groupe mettent leur talent au profit d’arrangements bien garnis, par exemple dans La traversée des amants ou même dans l’instrumentale Suite des grands chemins, qui baignent dans une ambiance manifestement celtique. Très surprenant aussi, dans Il est grand temps, la ligne de basse est archi mobile et la podorythmie se permet d’accentuer parfois les contretemps, plutôt que de se contenter d’agir en métronome. Mention spéciale également aux Filles des forges, avec leurs ritournelles pas piquées des vers et leurs rythmes irréguliers qui interpellent l’oreille.

Parlons tonalité et ton : les pièces en mineur sont légion sur l’album. Il se dégage donc un ton généralement mystérieux de cet opus. Voilà qui en fait une bonne écoute automnale. Il suffit toutefois d’une écoute attentive pour trouver les petits rayons lumineux qui transpercent le tout : notamment, la légère St-Laurent qui accélère sans cesse, la dynamique Whoa, et le clin d’œil grivois aux Camarades.

Bref, ils ont beau s’appeler Les Tireux de Roche, Tarmacadam est tout sauf garroché. L’album demande qu’on l’écoute avec attention pour en apprécier tous les fins détails. Il a les quelques défauts de ses qualités, et pèche peut-être par excès d’intelligence.

ICI votre chanson

Remplissez ce formulaire pour voter et avoir la chance de gagner un prix de participation!
Prénom
Nom
Âge
Adresse de courriel
Ville
Province
Je désire que mes informations soient conservées pour mes participations ultérieures.

Vous devez remplir tous les champs

Désolé, votre vote n'a pas été enregistré. SVP, essayez de nouveau.