Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Fil de fer de Mélanie Renaud : une renaissance résolument optimiste

L'écoute est terminée

par Nathan LeLièvre

Mélanie Renaud ne s’en cache pas : elle joue le tout pour le tout sur son nouvel album. Elle marche sur son Fil de fer, consciente que sa santé et sa carrière sont fragiles, respectivement à cause d’un cancer et de ses agissements passés. Pas étonnant, donc, qu’on découvre une Mélanie Renaud à la fois battante et sereine.

À consulter également : Le retour d'un ange, dans les coulisses de l'album de Mélanie Renaud

On aurait pu s’attendre à un album tape-à-l’oreille, qui en met plein l’ouïe, d’une chanteuse qui voulait prouver qu’elle a encore le même mordant qu’à l’époque de J’m’en veux, ou encore la même énergie que sur Hors-la-loi, de l’album Feux d’artifice. Mais il n’en est rien. Ici, on retrouve des instruments à forte proportion acoustique et une voix bien dosée.

Toujours aussi solide, puissante et souple, mais résolument invitante, mûrie, souriante et optimiste, Mélanie Renaud tend la main à l’auditeur : « Je me balance entre ciel et terre sur un fil de fer, suspendue au hasard de tous vos regards, [...] suspendue au destin de votre imaginaire. » Celle qui a récemment avoué ses problèmes de drogues, de santé et d’attitude à Nathalie Petrowski a décidément compris qu’elle avait besoin de l’autre, du public.

La renaissance, le nouveau départ, l’introspection, l’invitation : autant de thèmes qui résonnent dans Refais-moi un cœur, On choisit où l’on va, Des nouvelles de moi ou Je reste là. Le premier extrait offert aux radios, Laisse le soleil briller constitue une entrée en matière optimiste, planante, en crescendo, où l’on retrouve cette voix familière, mais plus vulnérable, plus humble qu’autrefois. Conséquence de la maladie, de l’aveu même de la chanteuse.

La plupart des œuvres sur Fil de fer sont signées Claude Sénécal, qui a pris Mélanie Renaud sous son aile et qui réalise aussi cet album. Il a également mis en musique Réalise-moi, l’ultime texte signé par le regretté parolier Roger Tabra, une chanson interprétée en duo avec Éric Lapointe et captée par nos collègues de Radio-Canada.ca. Voyez la performance exclusive ici!

Fini la tangente « Beyoncé du Québec » : Mélanie Renaud délaisse la légère saveur R ‘n’ B qu’on lui connaissait. Fil de fer est un assemblage franchement pop léger, bien balancé entre rythme et ballade, et qui fait quelques clin d’oeils à la musique dance sans tomber dans le piège de l’excès d'électronique très en vogue par les temps qui courent (ne tenons pas compte ici du remix de I Never Went Back par DJ Champion, offert en bonus). Mélanie Renaud est sincère, honnête et fidèle à elle-même sur cet album, où on comprend qu’elle a fait table rase et remis bien des choses en perspective, et que, comme le funambule, elle espère avoir trouvé le juste équilibre.