Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.
The Barr Brothers : friser la perfection
L'écoute est terminée
The Barr Brothers THE BARR BROTHERS: QUEENS OF THE BREAKERS
  1. DEFIBRILLATION
  2. LOOK BEFORE IT CHANGES
  3. SONG THAT I HEARD
  4. MAYBE SOMEDAY
  5. KOMPROMAT
  6. YOU WOULD HAVE TO LOSE YOUR MIND
  7. QUEENS OF THE BREAKERS
  8. IT CAME TO ME
  9. HIDEOUS GLORIOUS
  10. HIDEOUS GLORIOUS, PT. 2
  11. READY FOR WAR
  12. IT CAME TO ME (RADIO- EDIT)

Date de publication

13 oct. 2017

Par
François Lemay

Il y a de ces albums qui, dès les premières notes, nous font savoir qu’ils sont à prendre au sérieux. C’est exactement l’impression que nous donne Queens of the Breakers, le troisième album des Barr Brothers. En fait, notre cœur est conquis dès les premières mesures de Defibrillation. Le reste de l’album ne vient que renchérir sur cette impression qu’on va entendre quelque chose d’important.

C’est une belle histoire que celle de la rencontre de ces frères américains Brad et Andrew, originaires du Rhode Island, avec la harpiste Sarah Pagé. Parce qu’il pouvait l’entendre pratiquer au travers le mur commun de leur appartement respectif, Brad est allé à la rencontre de la musicienne, ex-collaboratrice de Lhasa de Sela, intrigué par cet étrange son de harpe. Cela a été le début d’une belle collaboration musicale, qui est plus jolie à raconter, en tout cas, que si Sarah avait répondu à une petite annonce dans un journal culturel.

Bref, la coïncidence a porté ses fruits, puisque deux albums plus tard, ils travaillent toujours ensemble, tous les trois. Cette fois, pour ce magnifique album, le trio a décidé de sortir de sa zone de confort pour se retrouver dans un chalet pas très loin de Saint-Zénon, dans Lanaudière, pour de longues séances d’improvisations musicales parties de rien d’autre que du plaisir de faire de la musique ensemble, sans direction particulière. Or, les choses ont fini par s’imposer d’elles-mêmes et un des thèmes qui est ressorti de ces sessions est celui de la mémoire, au centre d’une quête personnelle motivée par la peur d’oublier ce qu’ils ont déjà été.

Cela s’est imposé comme motif dans la plupart des chansons, comme dans cette magnifique Song That I Heard, dans laquelle Brad raconte son arrivée à Montréal, cette ville dans laquelle est mort le Grand Antonio. Avec la mélodie et les harmonies vocales de cette chanson directement empruntées à Simon and Garfunkel, on sait, dès la première écoute, qu’on y reviendra plusieurs fois. Dans Queens of the Breakers, la pièce titre, il est plutôt question de la jeunesse plus lointaine des frères Barr, alors qu’ils racontent leur enfance dans le Rhode Island.

Honnêtement, on pourrait écouter les pièces une par une, mais il faut écouter en entier l’album pour en saisir toute la mesure et les subtilités, et surtout pour le plaisir de ressentir ce frisson musical qui se fait si rare. Aussi rare, en fait, que le sont les albums de ce calibre. Chapeau.

ICI votre chanson

Remplissez ce formulaire pour voter et avoir la chance de gagner un prix de participation!
Prénom
Nom
Âge
Adresse de courriel
Ville
Province
Je désire que mes informations soient conservées pour mes participations ultérieures.

Vous devez remplir tous les champs

Désolé, votre vote n'a pas été enregistré. SVP, essayez de nouveau.