Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

À l'abri de la tempête de Jim et Bertrand

L'écoute est terminée

Par
Ariane Cipriani

Le temps est bon

De quoi combler les fans de Jim et Bertrand qui n’attendront certainement pas Noël pour se faire plaisir. Produit par Kébec Disc et paru en 1979, ce quatrième disque de Jim et Bertrand n’était offert qu’en vinyle ou en cassette. Encore fallait-il le dénicher.

Audiogram offre maintenant une version rematricée d’À l’abri de la tempête, dernier disque du tandem phare des années 70. Jim Corcoran et Bertrand Gosselin ont ensuite marché de beaux sentiers en solo. Les deux musiciens croyaient les bandes perdues. Mais M. Corcoran les a retrouvées et, miraculeusement, le son était parfait, intact.

Vous savez, la sensation du rayon de soleil qui vous réchauffe le visage par un bel après-midi d'automne? La voici répartie sur 12 chansons. À l’abri de la tempête est un album d’évasion, plus doux que les trois premiers, chaleureux et invitant dès les premières mesures d’Il me fait du bien. Les admirateurs du temps se souviendront de La fille du capitaine et reconnaîtront la traditionnelle Blanche comme la neige.

À sa sortie, le disque a moins rayonné que les précédents. Pourtant, quel mariage d'agilité, de simplicité et de tendresse. Il est savoureux de redécouvrir ce matériel en 2016 et de retrouver la qualité de leurs compositions.

L’album témoigne évidemment de son époque confiante et libre, où la musique était tellement moins formatée. Mais ce qui en émane avant tout, c’est le pur bonheur que ces deux amis avaient à faire de la musique ensemble. Il y a de la recherche dans ce disque introspectif de guitares ruisselantes et d’harmonies vocales apaisantes.

Voici donc un précieux souvenir, comme le titre de la neuvième piste, une extase harmonique de presque 7 minutes qui comblera n'importe quel amoureux de la six cordes.

La tempête peut venir. On va se lover dans un folk doux. Ça faisait un bail, Jim et Bertrand. Ça vous dirait de nous en faire encore une?