Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Jean Fernand Girard : ces petites vagues de bonheur

L'écoute est terminée

Par
François Lemay

Le pianiste et compositeur jazz d’origine jonquiéroise Jean Fernand Girard, c’est plus de 30 ans de carrière derrière son piano, que cela soit pour revisiter les standards ou pour nous offrir ses compositions. C’est aussi une vaste expérience d’arrangeur, pour l’Orchestre symphonique de Montréal et I Musici, entre autres, en plus d’avoir réalisé et produits certains albums du regretté homme de blues Bob Walsh. Bref, il a une feuille de route bien garnie, à laquelle il ajoute un deuxième album, Jazz Waves, qui fait suite à Clin d’œil, sorti en 2013.

On retrouve, au menu de Jazz Waves, un habile mélange de virtuosité (Girard est titulaire d’une maîtrise en piano jazz solo) et de liberté, ce qui donne aux musiques ici offertes un élan d’optimisme musical qui vient sans cette naïveté un peu dérangeante qui accompagne généralement le genre. Jean Fernand Girard, en musicien d’expérience, sait ce qu’il fait et, surtout, comme le faire, dans son jeu aérien et précis.

Stanley Péan s'entretient avec Jean Fernand Girard

Quand le jazz est là

Audio

Et il sait bien s’entourer. Avec lui, on peut entendre le batteur Paul Brochu (UZEB), le contrebassiste Frédéric Alarie (Bernard Primeau, Lorraine Desmarais, Jean-Pierre Zanella et Yannick Rieu) et le guitariste Michael Pucci (Céline Dion et Chris De Burgh). Viennent s’ajouter à cette solide équipe l’harmoniciste Guy Bélanger, qui prend ici des allures de Toots Thielmans, et le contrebassiste Jean Cyr.
Jazz Waves porte bien son nom, puisqu’il nous offre ces petites vagues de bonheur nostalgique qui viennent lécher notre cœur sans nous emporter dans un tourbillon d’émotions. Certains albums sont faits pour être écoutés tard le soir, en habit de soirée; celui-ci en est résolument un qui évoque un bel après-midi d’automne.