Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Ladama : quatre femmes qui célèbrent la pluralité des Amériques

L'écoute est terminée

Par
Ariane Cipriani

Les musiciennes de Ladama vous invitent à faire un voyage à travers les Amériques, celles du sud surtout, où les musiques traditionnelles persistent en s’adaptant. En voici un des plus beaux exemples.

Elles sont quatre. Pourtant, unies ainsi par l’amour des musiques latines, on croirait entendre un village entier, en pleine fête et en pleine rue. Ces multi-instrumentistes sont aussi des éducatrices et leur pédagogie opère : autant elles vous feront danser, autant vous écouterez leur métissage hors pair avec attention.

Lara Klaus, Daniela Serna, Mafer Bandola et Sara Lucas viennent toutes de pays différents : le Brésil, la Colombie, le Venezuela et les États-Unis. Chacune œuvrait déjà en musique avant de rencontrer les autres. En formant ce groupe, elles comptent porter un message au-delà de la célébration des sonorités latines et des influences caribéennes. Ces femmes n’hésitent pas à prendre la parole pour dénoncer les inégalités entre les genres et la faible représentation des femmes en général.

Vous aimerez aussi :

- La webradio Latino Mundo
- La webradio Femmes du monde
- 30 albums qui rythmeront votre automne

Célébrations panaméricaines

Leurs voix s’agencent et se suivent si parfaitement qu’on pourrait croire qu’elles sont des siamoises. La puissance et la beauté de ce chant à quatre constituent l’élément le plus épatant du disque. Non loin derrière, ce prodigieux mélange des styles et des rythmes : la cumbia, le joropo, la samba, le porro, l’onda nueva et le maracatu (à découvrir avec le premier extrait, Poro Maracatu) se rencontrent au fil des chansons. Ladama incorpore l’électrique à l’acoustique prédominante, et les instruments modernes se marient aux percussions et cordes traditionnelles sans contradiction.

Le groupe a mis trois ans à terminer cet album, transcendant les frontières terrestres et musicales.
Nous pouvons maintenant en savourer le résultat. Bonne écoute!