Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Sam Kirmayer : le jazz des bons jours

L'écoute est terminée

Par
Frédéric Cardin

Le guitariste Sam Kirmayer est un montréalais pur jus, et la musique qu’il joue sur l’album Opening Statement (la sienne plus quelques standards bien envoyés) transpire l’attitude cool et agréablement déhanchée qu’on aime bien associer à la métropole.

Opening Statement, c’est le jazz des bons jours, ceux où l’on se balade dans la ville en sautillant presque. Il y a un je-ne-sais-quoi dans l’air qui rend le cœur allègre, et nous invite à rester ouverts à toutes les possibilités que la vie peut apporter.

Les filiations guitaristiques de Kirmayer sont éminemment solides : Wes Montgomery et Grant Green. Aussi bien dire que le jeune homme de 27 ans, qui vient de sortir de McGill avec une mention exceptionnelle de la part de ses professeurs, a bien compris que devant l’impossibilité de s’extirper de l’ombre de ces deux immenses géants, il valait mieux s’en inspirer.

Pour certains, ce sera peut-être l’annonce d’un jazz un brin trop prévisible, classique dans sa facture. Tant pis pour eux. S’il est vrai que Sam Kirmayer ne s’éloigne pas vraiment d’un canevas bop assez bien établi, personne ne m’enlèvera le plaisir que j’ai eu à écouter Opening Statement. La musique est vibrante d’énergie et de plaisir communicatif, on sent les membres du quartette soudés et naturellement connectés. Mike de Masi (contrebasse), Dave Laing (batterie) et Sean Fyfe (piano), tous montréalais excepté Fyfe qui est basé à New York, mais qui a quand même une âme montréalaise car il a aussi étudié à McGill, tout ce beau monde, donc, apporte instinct infaillible et fluidité interprétative à cette Déclaration d’ouverture (Opening Statement) impressionnante.

Kirmayer est en résidence dans deux clubs montréalais et offrira des concerts bientôt cet automne ailleurs dans la métropole. Consultez son calendrier.

Vous pouvez acheter l’album numérique Opening Statement sur le site de Sam Kirmayer