Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Arion : Rebelles baroques, du vrai bonbon 

L'écoute est terminée

Par
Frédéric Cardin

Les rebelles du titre sont deux compositeurs qui ont défié des dictats familiaux pour devenir artistes à une époque où ce mot pouvait pratiquement servir d’anathème! Sur Rebelles baroques donc, l’ensemble Arion Orchestre Baroque rend hommage à Georg Philipp Telemann (dont nous célébrons en 2017 le 250e anniversaire de naissance!) et Johann Joachim Quantz, un grand méconnu qui mérite d’être découvert.

Le répertoire choisi sur Rebelles baroques est du vrai bonbon : des concertos lumineux, avec du soleil et des sourires dans chaque phrase. De la musique du samedi matin, où le week-end est encore rempli de promesses heureuses.

Je l’ai déjà dit dans d’autres articles concernant Arion, mais je n’aurai pas de scrupule à me répéter : l’ensemble fondé et artistiquement dirigé par Claire Guimond a remarquablement progressé depuis sa création en 1981. La justesse est maintenant excellente, la cohésion du groupe et la vigueur du jeu atteignent désormais les meilleurs standards des ensembles européens de même type pour ce genre de musique.

Claire Guimond parle d’Arion :

On retrouve ici toutes ces qualités dans des interprétations alertes et très précises de concertos écrits par Telemann et Quantz dans la première moitié des années 1700. Les allegros pétillent bien, sans être frénétiques, les adagios et autres andantes chantent agréablement. C’est Alexander Weimann qui dirige de son clavecin, et il le fait avec élégance. On sent que toute la troupe est au diapason d’une même vision esthétique des pièces ici proposées.

Vous souhaitez être informé de tout ce qui touche la musique classique sur ICI Musique et sur ICIMusique.ca?

Abonnez-vous à notre infolettre classique!