Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Trio Wanderer : la magie de Schubert, encore et toujours

L'écoute est terminée

Par
Frédéric Cardin

Harmonia Mundi pige dans son catalogue d’une immense richesse artistique pour nous offrir cet album double du Trio Wanderer consacré à Schubert, précisément le Trio op. 100 et le Quintette « La truite ». Du Schubert d’une belle élégance et d’un équilibre soigné.

Le Trio est d’abord paru en 1999, alors que le Quintette, lui, est paru en 2008. Il s’agit donc d’une réédition qui place côte à côte deux des plus beaux chefs-d’œuvre de Schubert. Les critiques de l’époque avaient remarqué la clarté des textures et des lignes dessinées par les membres de l’ensemble formé de Jean-Marc Phillips-Varjabédian au violon, de Raphaël Pidoux au violoncelle et de Vincent Coq au piano, auxquels il faut ajouter Christophe Gaugué à l’alto et Stéphane Logerot à la contrebasse pour l’interprétation du fameux Quintette « La truite ».

Je me ferai l’écho de certains observateurs qui avaient remarqué qu’il manquait peut-être, à toutes les qualités des Wanderer, l’individualité de grands ensembles du passé, tels que le trio Fontenay pour l’op. 100, ou Rudolf Serkin au piano, Jaime Laredo au violon accompagnés de Philipp Naegele, de Leslie Parnas et de Julius Levine dans La truite.

Mais tout cela est du « picossage » comme on dit par chez nous. Avec cet album double qui remet de l’avant deux enregistrements marquants des dernières années, et qui vous offre en prime un catalogue Harmonia Mundi tout neuf, vous expérimenterez toute la magie de Schubert, n’en doutez point.

Vous aimerez également :

Le concert La symphonie montréalaise (création du compositeur Samy Moussa) avec l’OSM et Kent Nagano, avec la participation de Moment Factory

Vous souhaitez être informé de tout ce qui touche la musique classique sur ICI Musique et sur ICIMusique.ca?

Abonnez-vous à notre infolettre classique!