Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Détente active avec le Trio Jonathan Turgeon

L'écoute est terminée

Par
Frédéric Cardin

Le Trio Jonathan Turgeon, ce sont trois jeunes musiciens qui se sont connus à l’Université de Sherbrooke et qui déploient maintenant leurs ailes collectives professionnelles depuis qu’ils nichent à Montréal. Les rêves errants est le deuxième album de l’ensemble, sur lequel est aussi présent le saxophoniste Frank Lozano, une légende du jazz d’ici. L’album témoigne d’un solide savoir-faire musical basé sur une lignée stylistique bien connue et sur un univers harmonique moderne désormais fermement ancré dans nos habitudes.


À écouter aussi :

Le jazz canadien et québécois n'a rien à envier à celui du reste du monde. À la fois ancré dans la tradition et tourné vers la modernité, il est unique, accessible et foisonnant d'idées. Le découvrir sera le début d'une belle histoire d'amour entre vous et lui.

Michel Donato, Oscar Peterson, Oliver Jones, Lorraine Desmarais, François Bourassa, Vic Vogel, Seamus Blake, Maynard Ferguson, Marianne Trudel, Julie Lamontagne, Samuel Blais, Parc-X Trio, Hichem Khalfa, Jerome Beaulieu, Bernard Primeau, Ian MacDougall, Jill Barber, etc.

Cette webradio est une liste de lecture aléatoire gratuite créée avec soin par nos programmateurs musicaux.


Les rêves errants se laisse écouter comme une ambiance parfaite à votre période de détente active, genre lecture de la section « idées » de votre journal préféré, un samedi matin.

Entrevue de Jonathan Turgeon à l'émission <em>Quand le jazz est là</em>

Jonathan Turgeon présente son nouvel album Rêves errants à l'animateur Stanley Péan

Audio

Une atmosphère douillette, oui, mais avec un petit supplément d’intelligence. Rien pour bouleverser vos habitudes, ça non, ni vous obliger à tendre l’oreille parce que la tournure harmonique ici ou là vous a un instant déstabilisé, mais suffisamment de substance pour vous sentir adéquatement nourri. Et puis que dire de Frank Lozano au saxo? Il est impérial, comme toujours. Le ton juste et la dégaine aisée, pas racoleuse mais pas trop insistante non plus, car ça ne pousserait pas dans ce terreau.

Les membres du trio – Jonathan au piano, Hugo Blouin à la contrebasse et Jean-Philippe Godbout à la batterie – s’abreuvent aux classiques du modernisme jazz : Bill Evans, c’est sûr; Coltrane, Mehldau, McCoy Tyner et peut-être Kenny Werner, aussi. On le sent, ils savent qu’on le sent et ils sentent qu’on aime ça. Tout le monde est heureux et peut continuer à faire de beaux rêves. Qu’y aurait-t-il de mal à cela?

Arrangement jazz de la pièce Le compteur, de Karkwa, par le Trio Jonathan Turgeon (pas sur cet album) :