Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Ariane Moffatt : le petit spectacle à La Chapelle en primeur

L'écoute est terminée

Par
Ariane Cipriani

En novembre dernier, au Théâtre La Chapelle, quelque 115 spectateurs ont pu entendre Ariane Moffatt en toute intimité pendant trois soirs (dont un réservé aux enfants). La chanteuse a offert un moment de douceur à un public conquis. Les chansons choisies pour cet album en spectacle ne proviennent pas uniquement du plus récent disque, 22h22, mais sont toutes enveloppées d’une même chaleur, avec l’apport du vaillant et sensible guitariste Joseph Marchand.

La fille de l’iceberg ouvre les portes de ce moment précieux, et l’on fond pour le voile dans la voix et la tendresse du chant. Même dans les chansons les plus exaltées d’Ariane Moffatt, il y a souvent une petite fissure du cœur derrière les rythmes trépidants. La pop sait faire danser les chagrins, mais c’est souvent en version dépouillée qu’on voit si une composition se tient bien. On découvre ainsi Debout en version piano-voix et l’on en mesure mieux les mots.

Quelques ornementations électroniques viennent ponctuer ici et là cet album enregistré en spectacle, et permettent, par exemple, à Hôtel amour de conserver son atmosphère de rêverie, et de nourrir les battements très soutenus du Cœur dans la tête.

La musicienne se prête aussi au jeu de la reprise avec une relecture de la sensuelle Glory Box de Portishead. Puis, Ariane Moffatt nous dit au revoir dans le réconfort de Combustion lente.

L’enregistrement de cet album appartient à la désolante année 2016. En novembre dernier, on pleurait le départ de Leonard Cohen et l’on soulignait le triste premier anniversaire de l’attentat du théâtre Bataclan de Paris. Pas étonnant qu’il émane de ce disque un sentiment de recueillement. C’est aussi l’occasion, pour la chanteuse enceinte, de nous dire chaleureusement à bientôt, le temps d’une pause pour accueillir son prochain garçon.

Vous aimerez aussi :
- Webradio Les amours modernes
- Vidéos : Peter Peter chante Bien réel et Noir éden