Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Grands Jardins : folk pour éveiller les sens

L'écoute est terminée

Par
François Marchesseault

Si la musique a un pouvoir, c’est celui de faire voyager l’esprit, loin du quotidien et de ses tracas. Avec son folk enveloppé d’un chic emballage de cordes, la voix fort jolie de Chantal Bergeron ainsi qu’une poésie à la fois personnelle et capable de dépeindre de petits et de grands espaces, le premier album homonyme du duo Grands Jardins nous amène ailleurs, loin. Sur les sentiers des plus hauts sommets de Charlevoix autant que dans l’espace.


Vidéoclip : Les eaux de Mars

Réalisation : Alexandre Dufresne et Chantal Bergeron


Le duo formé des amis et complices Chantal Bergeron et Alexandre Dufresne a vu le jour après une journée de pêche, autour d’un feu, au Parc national des Grands-Jardins, dans la région de Charlevoix. La prémisse de cette musique enveloppante dans laquelle on a déposé une importante part de l’essentielle nature se trouvait là, dans ces retrouvailles entre les deux artistes.

Grands Jardins, mes trois pièces favorites :

  • Le renard
  • Y’a pas de nuit sans aurore
  • L’œuf ou la poule

La musicalité des nombreux instruments à cordes (banjo, lapsteel, guitare acoustique) du polyvalent et luthier à ses heures Alexandre Dufresne, fascine et enchante. Ce dernier joue également de l’égouine sur les pièces La faune et La flore ainsi sur que la belle et mélodieuse L’œuf ou la poule. Les mélodies, voilà bien l’une des facettes les plus réjouissantes de Grands Jardins. Que ce soit dans les ballades (Y’a pas de nuit sans aurore, Mon cœur chaud bouillant, Le renard, La grotte du last-call) ou lorsque le tempo s’emballe légèrement (Les eaux de Mars, L’œuf ou la poule, Songbirds), c’est chantant, partout.

Puis, il y a l’audace. Celle d’avoir glissé trois pièces instrumentales sur dix : La faune, La flore et L’ouverture de la chasse. L’art de créer une œuvre libre d’une idée et d’une note à l’autre, réalisée d’une main de maître par Rémi Giguère, Chantal Bergeron et Alexandre Dufresne. Audacieux aussi de présenter comme premier extrait Les eaux de Mars, une pièce de plus de six minutes. Grand Jardins offre de la chanson jouée et composée librement; aussi simple que magistrale.

Dès Les eaux de Mars, nous sortons de notre atmosphère pour y revenir et y rester au deuxième titre. Le reste du parcours, nous marchons hors des sentiers balisés, les deux pieds sur terre, à humer l’odeur d’une nature de laquelle il ne faut surtout pas détourner les sens. Les écoutes se sont accumulées et j’ai eu envie d’ajouter aux musiques du duo d’autres disques qui donnent soif de forêt, de lacs et de sommets : Habitant, de la formation jazz L’Oumigmag, Chisasibi, de Foisy. ou encore This Is a Real Place, du duo Jalbert Beaulieu. Quand la musique appelle la musique, les renards et les étoiles. Grands Jardins, c’est la plus belle et grande surprise musicale de mon début d’été.

« Y’a pas de nuit sans aurore / Le jour se lève encore et encore / Encore ici? / J’te vois pus fourmi / Tu vas manquer la meilleure partie / On a roulé jusqu’à la mer cette nuit / Bonne chance / Tout recommence aujourd’hui » – extrait de la pièce Y’a pas de nuit sans aurore

Tout le talentueux équipage de ce premier album de Grands Jardins :

Chantal Bergeron : voix, violon, alto, piano, mandoline, chœurs
Alexandre Dufresne : voix, guitare acoustique, lapsteel, banjo, égouine, percussions, orgue, chœurs
Cédric Dind-Lavoie : basse, contrebasse
Rémi Giguère : basse, guitare électrique, synthétiseurs
Maxime Drouin : batterie
Mélanie Bélair : violons
Sofia Gentile : alto
Alexandre Castonguay : violoncelle
Aloysius Bell : chœurs
Robbie Kuster : batterie
Alexis Messier : guitare électrique
Sacha Daoud : percussions

Paroles et musique : Chantal Bergeron et Alexandre Dufresne (sauf Songbirds, paroles d’Aloysius Bell)
Réalisation et prise de son : Chantal Bergeron, Alexandre Dufresne, Rémi Giguère
Mixage : Rémi Giguère
Matriçage : Louis Morneau

Découvrez d’autres albums offerts pour écoute sur le site.

Les chemins de garnottes

Envie d'évasion? Empruntez les détours les moins connus de notre arrière-pays avec ce savant cocktail de country poussiéreux, de folk sale, de rock garage et de blues irrévérencieux.

Dany Placard, Fred Fortin, Sunny Duval, Tire le coyote, Dylan Perron et Élixir de Gumbo, Bernard Adamus, Canailles, Dans l'Shed, Ponctuation, etc.

Cette liste d'écoute aléatoire et gratuite a été préparée avec soin par notre équipe.

Feu de camp

Vous connaissez déjà Heureux d'un printemps et les autres classiques de la chanson de chez nous? Eh bien, il y en a maintenant de nouvelles, que nous ajoutons sans hésiter au répertoire de la chanson rassembleuse. Ici, les monuments et les jeunes pousses se rencontrent et s'amusent à mettre en chanson ce qui fait la spécificité de notre culture.

Paul Piché, Les Trois Accords, Émile Bilodeau, Les Colocs, Les Cowboys Fringuants, Jean Leloup, Louise Forestier, Robert Charlebois, Gilles Vigneault, Les sœurs Boulay, Avec pas d'casque, etc.

Cette liste d'écoute aléatoire et gratuite a été préparée avec soin par notre équipe.

Folk actuel

Du folk contemporain mur à mur, voilà ce qui vous attend ici. De la guitare et des voix portées par des rythmes festifs ou encore des ballades mélancoliques : une sélection de folk actuel, bien attachée aux racines nord-américaines du genre.

Richard Séguin, Chloé Sainte-Marie, Tire le coyote, Chantal Archambault, Fred Pellerin, Les sœurs Boulay, Alexandre Belliard, Laurence Hélie, etc.

Cette liste d'écoute aléatoire et gratuite a été préparée avec soin par notre équipe.