Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Canadian National Brass Project : l’âge du cuivre

L'écoute est terminée

Par
Frédéric Cardin

Le Canadian National Brass Project rassemble des instrumentistes de cuivres et des percussionnistes provenant de 15 grands orchestres du Canada et des États-Unis. Le deuxième album du très métallique ensemble vient de sortir sous le titre Constellations. Wagner, Gabrieli, Holst, Tchaïkovsky, Revueltas et le populaire contemporain Ola Gjeilo sont au menu.

Un orchestre de cuivres peut jouer très fort et être très impressionnant. Ça, on s’en doute. Mais jouer pianissimo, avec des écarts de nuances surprenants afin d’apporter du drame et du dynamisme à une œuvre musicale? C’est une autre histoire, et surtout un réel défi. Les cordistes peuvent qu’effleurer leur instrument et créer des sons. On peut difficilement murmurer dans un cuivre et en sortir un son convaincant. Le problème est carrément physique.

Qu’à cela ne tienne, le Canadian National Brass Project, dirigé par James Sommerville, cherche à réaliser cet exploit peu fréquent en réunissant les meilleurs instrumentistes de ce genre au pays (avec quelques potes des États-Unis), soit 26 au total, et il y arrive assez bien!

Le programme favorise à la fois les pièces spectaculaires (cela va de soi) et d’autres aux nuances subtiles, afin de démontrer les capacités des instrumentistes de l’ensemble.

Inévitablement, certaines pièces demandant des passages plus virtuoses semblent un brin plus lourdes que l’idéal souhaité. Mais, dans l’ensemble, la musicalité de ces musiciennes et musiciens réunis en groupe est impressionnante.

Nous vivons une époque où, grâce aux grandes œuvres symphoniques de la fin du 19e siècle et de tout le 20e siècle, en plus de la musique de cinéma bien sûr, les instruments de cuivre sont plus que jamais sollicités.

Ce n’était qu’une question de temps avant que cette famille un peu négligée dans un passé plus lointain ne s’émancipe à sa façon. Les ensembles de cuivres existent depuis bon nombre d’années, bien entendu, mais on dirait que l’époque est arrivée où ils gagneront de plus en plus d’adeptes et de publics bienveillants. Les orchestres de cuivres ont donc un bel avenir devant eux, et le Canadian National Brass Project sera assurément dans le peloton de tête des meilleurs du genre!

Vous souhaitez être au courant de tout ce qui touche la musique classique sur ICI Musique?

Abonnez-vous à notre infolettre classique!