Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Les teintes de rose et de gris du duo rap La Carabine

L'écoute est terminée

Par
Mathieu Valiquette

On l’a connu plutôt pince-sans-rire sur ses deux premières parutions, le microalbum À corps perdu (2015) et Chasser les démons (2017). Le duo hip-hop La Carabine est de retour cette fois avec un album plus sombre et plus personnel. Si les teintes de gris y dominent, la couleur n’est pas totalement voilée.

Avec des titres comme GODDAMIT, Les couteaux volent bas, Toucher le fond et J’aime pas ça, les rappeurs Dominick Dom Polski et Filion entendent moins à rigoler sur Le rose et le gris. Un changement de direction qui, selon le communiqué, est dû en partie au décès soudain du réalisateur et ami d’enfance de Dominick, Donny Joseph, emporté par une crise cardiaque une semaine après le début de l’enregistrement. L’album est teinté par ce drame.

Le dernier morceau sur laquelle le duo a travaillé est Marathon, une pièce qui est devenue un hommage au disparu :

Je t’aurais pris sur mon dos si seulement j’avais pu savoir / Sache que chaque marche que je monte est en ta mémoire / Je pense à toi tous les jours depuis ton départ / Élan d’un corbeau qui s’envole / Élan d’un corbeau qui s’envole / C’est dur la vie quand on saigne(extrait de Marathon)

Malgré la musique et les thèmes plus sombres, la dérision n’est jamais bien loin. Elle est perceptible par exemple sur Canif suisse, une pièce où l’on vante les mérites quasi miraculeux du Switzerland, un couteau suisse.

La Carabine a également modernisé son style sur ce deuxième album. La filiation avec le rap des années 80 et 90 a laissé place à une trap bien de son temps, un travail fait en collaboration avec le fabricant de rythmes Figure8 (Omnikrom), qui a remplacé Donny Joseph.

Il s’agit donc d’un album de transition pour le duo rappeur, qui montre une facette plus consistante et sérieuse de son art sans que ce soit trop déprimant.

Découvrez d’autres albums offerts pour écoute sur le site.

Montréal hip-hop

La scène hip-hop de Montréal est foisonnante. Nous vous invitons à découvrir des artistes dont les rythmes, la poésie et surtout l'âme sont fermement ancrés dans la réalité de la métropole et qui, pour la plupart, nous offrent un répertoire en français. Depuis les débuts du genre sur l'île, les MC ont toujours été inspirés entre autres par la ville, ses quartiers et ses rues, et nous livrent leurs points de vue en toute franchise avec des rimes où le ludique côtoie le tragique, de la dure réalité de la rue à l'éclatement euphorisant de la vie urbaine.

Boogat, Dramatik, Dead Obies, Dirty Taz, Koriass, Alaclair Ensemble, Sans Pression, Loco Locass, Stratege, Manu Militari, etc.

Cette liste d'écoute aléatoire et gratuite a été préparée avec soin par notre équipe.