Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Règle d’or, de Marie Gold : le hip-hop dans les règles de l’art

L'écoute est terminée

Par
Mathieu Valiquette

Après avoir fondé le collectif Bad Nylon en 2015, y avoir mis fin, puis sorti un microalbum solo en 2018, Marie-Gold – l’un des espoirs du hip-hop québécois les plus en vue – dévoile son premier album, Règle d’or.

Le milieu du hip-hop d’ici est un peu au même point que celui de l’humour il y a 20 ans : lorsqu’une femme s’illustre, on a tendance à en faire un cas et à se focaliser sur le genre de l’artiste. Marie-Gold n’en a rien à faire de ces considérations, comme elle l’a affirmé au micro de l’émission On dira ce qu’on voudra : « Je suis un peu mal à l’aise avec l’expression “rap féminin” parce qu’on n’est pas une sous-catégorie du rap ou une catégorie à part. »

Et on n’a aucune difficulté à s’en convaincre lorsqu’on écoute son premier album, sur lequel elle maîtrise parfaitement les codes du genre. Règle d’or offre un bel équilibre entre la musique trap (Goélands, Jack) – qui domine le monde du hip-hop depuis quelques années – et un son plus old school, notamment avec des teintes de jazz et de downtempo (Pusha, Cracher sur vos tombes).

Le clip de Goélands, une pièce sur laquelle on peut entendre Lydia Képinski et Kirouac.

Qui dit hip-hop dit souvent confiance et bagout, deux atouts que la rappeuse possède très certainement.

« But I’m so good/J’veux être la goutte qui fait déborder tous vos motherfucking vases/Le reste j’m’en fous/Marie arrive and she cannot go round/Elle est au bon moment avec le bon monde » – Extrait de La seule règle

Cette aisance avec les mots est appuyée par un flow étroit et des rythmes qu’elle a conçus en collaboration avec différents artistes, notamment avec Daysiz et mammouth du collectif de producteurs français Novengitum et le fabricant de rythmes belge Mowley.

À travers les ambiances graves et quelques thèmes sérieux, la très accrocheuse Mémoire, beaucoup plus pop que les autres, sort du lot. Un signe que Marie-Gold pourrait remporter un succès autant critique que populaire et qu’elle pourrait convoiter – aux côtés de Sarahmée – le titre de reine du hip-hop au Québec.

Rapophonie : hip-hop 100 % franco

L'émission Rapophonie braque les projecteurs sur le rap, le trap, l'afrotrap et d'autres bons rythmes qui s'écoutent un peu partout – et en français, s'il vous plaît. De Montréal au Mali en passant par le Maroc et la Belgique, découvrez cette liste de lecture qui vous fera assurément remuer la tête. On y va à fond quand le beat est bon!

Alaclair Ensemble, Booba, Lomepal, Roméo Elvis, Dead Obies, Soprano, Aya Nakamura, Nekfeu, Orelsan, etc.

Cette liste d'écoute aléatoire et gratuite a été préparée avec soin par notre équipe.

Jusqu'au bout

Chaque vendredi soir, Nicolas Ouellet et son équipe mettent de l'avant les nouveautés musicales francophones canadiennes à Jusqu'au bout, sur ICI Première. Entrez dans l'univers musical de l'émission avec cette liste parfaite pour être à l'affût de ce qui se fait de mieux en hip-hop, en électro, en folk, en rock et en pop.

David Giguère, Les Louanges, Valence, Corridor, Evelyne Brochu, Sarahmée, Alaclair Ensemble, P'tit Belliveau, Bon Enfant, Cédrik Saint-Onge, LaF, Lou-Adriane Cassidy, etc.

Cette liste d'écoute aléatoire et gratuite a été préparée avec soin par notre équipe.