Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

vice E roi présente L’enfer chez les autres, son éden musical

L'écoute est terminée

Par
François Marchesseault

Elles sont magnifiques et franchement pas assez connues, les musiques du duo vice E roi (Jayana Auger et Guillaume Lessard). C’était déjà évident sur Les heures maladives, le microalbum paru l’été dernier, mais ce l’est plus que jamais sur L’enfer chez les autres, le premier album de la formation. Qu’il soit provoqué par les si belles harmonies vocales, la douce guitare acoustique ou les cordes qui se mêlent au folk pour donner un grand souffle d’émotion aux pièces, le frisson est immense.

Le prélude Les disparus installe une ambiance nocturne. On entend presque l’horloge qui égrène le temps. La nuit qui s’impose dans cette musique pourrait accompagner l’intrigue d’une série ou d’un film de suspense. Le mystère est de courte durée et dès le début de La myopie du cœur, le deuxième titre, on se rappelle combien vice E roi maîtrise l’art de la mélodie.

L’enfer chez les autres, mes trois pièces favorites :

  • Milles visages
  • Chimie aux urgences
  • Pandore

Cette mélodie se joue de manière douce-amère dans la tragique et dramatique Qui aurait cru que des mains ça casse des enfances. Les voix toujours belles de Guillaume et Jayana chantent l’inconcevable mal que l’adulte peut trop souvent affliger à l’enfant.

« Bord en bord, fondue au premier degré / Les quatre coins sur mon corps / C’était le jeu de trop tard, docteur / Y’é où mon revolver / Pardonne moi mon doux seigneur / T’aurais pas pu être à l’heure / Pour une fois » – Extrait de la pièce Qui aurait cru que des mains ça casse des enfances

C’est mélodieux autant dans les voix de vice E roi que dans les orchestrations. Les cordes se font joyeusement intenses dans Chimie aux urgences et elles apportent beaucoup de profondeur partout sur L’enfer chez les autres. Même sur les plus pop La myopie du cœur ou Élie, jamais on ne se laisse aller dans la facilité d’une musique formatée, au grand bonheur des mélomanes.

J’écrivais l’année dernière que vice E roi a le vent dans les voiles. Difficile de ne pas le réitérer après l’écoute de ces neuf nouveaux titres. Le duo continue de composer de fort jolis morceaux, juste assez complexes tout en restant accessibles et radiophoniques. À chaque écoute de L’enfer chez les autres, à m’imprégner de son ambiance mélancolique, je me disais combien, plus que jamais, la création et les arts étaient importants. Jayana et Guillaume, merci pour la musique.

« Mais si les dieux pleurent, y a-t-il une solution, c’est tu notre fin du monde » – Extrait de la pièce Mon poids, mon prix, ma langue

Tous les musiciens qui accompagnent vice E roi :

Edward Asselin : guitare électrique
Étienne Martin : basse
Jessy Dubé : violon
Guillaume Boulianne : violon alto
François Lamontagne : violoncelle
Émile Boucher Cloutier : percussions
Gabriel Desjardins : synthétiseurs
Ariane Roy : chœurs

Réalisation : Gabriel Desjardins

Découvrez d’autres albums offerts pour écoute sur le site.

Nos découvertes musicales

Voici une liste d'écoute musicale éclectique, à la fois douce et éclatée, où vous pourrez entendre de poignantes et sublimes musiques instrumentales, de la chanson pop, du folk et même du hip-hop. Faites la connaissance de talentueux artistes émergents d'un peu partout au pays. Mélomanes curieux et aventureux, avides de découvertes, cette webradio est pour vous.

Cette liste d'écoute aléatoire et gratuite a été préparée avec soin par notre équipe.