Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Nos jours ne sont plus les mêmes, de Ludo Pin : entre résilience et fragilité

L'écoute est terminée

Par
Mathieu Valiquette

Parisien d’origine établi à Montréal depuis une dizaine d’années, Ludo Pin revient avec un quatrième album qui touche à la fois l’intime et le collectif, les tourments personnels et les dérives sociétales.

À la fin des années 2000, l’auteur-compositeur-interprète Ludo Pin – Ludovic de son vrai prénom – avait été remarqué par les amateurs de chanson française moderne. Sa pièce 3 secondes, un habile et accrocheur morceau électro-pop, proche du rap, avait été très bien reçu, autant par le public que par les critiques en France.

Deux albums plus tard, bien établi au Québec, il peaufine sa musique pop teintée de folk et de hip-hop sur Nos jours ne sont plus les mêmes. En somme, on pourrait décrire son style comme étant du folktronica, un mot-valise qui a fait son apparition au début des années 2000 pour parler des artistes qui allient instruments acoustiques et rythmes électroniques.

Pour la troisième fois, il a fait appel à son bon ami Jean-Philippe Fréchette, alias Navet Confit, pour la réalisation. Celui-ci a également cosigné, avec Ludo Pin, la musique de chacune des pièces de l’album.

Le mix met en valeur les textes, toujours poétiques et élégants. De sa voix nonchalante, Ludo Pin livre ses états d’âme, parfois en mode création parlée (spoken word), à la manière d’un Jérôme Minière ou encore d’un Mickaëll Furnon (Mickey 3D).

J’imagine souvent que tout peut disparaître/Ça fait pas si longtemps que ça me trotte dans la tête/C’est peut-être la fuite du temps/Qui ramène à l’essentiel/On répète constamment/Que l’heure n’est plus à la fête/L’éternel recommencement/Nous fait perdre la tête/Finit par nous clouer le bec

Extrait de la pièce Le monde est sourd

Une fois de plus, Ludo Pin sert une pop de qualité dans laquelle il est bon se réfugier quand la lourdeur des jours nous accable.

Électropop

Des pièces à la musique et aux textes débridés, au son éclectique, bien trempé dans l'électronique. Dans cette pop rêveuse et dansante, les bidouilleurs sont rois et travaillent comme des orfèvres, pour le plus grand plaisir des mélomanes.

Grimes, Jérôme Minière, Christine and the Queens, Owen Pallett, Katerine, Arcade Fire, Suuns, Misteur Valaire, Thus Owls, Feu! Chatterton, etc.

Cette liste d'écoute aléatoire et gratuite a été préparée avec soin par notre équipe.