Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Christmas Dreaming : le Noël jazz-country de Susie Arioli

L'écoute est terminée

Par
Ariane Cipriani

Sur cet album paru en 2012, la chanteuse montréalaise nous berce de sa voix feutrée, entre les classiques d’usage et quelques relectures pigées dans le répertoire country.

Elle nous chante les airs de Noël au creux de l’oreille. On a l’impression qu’elle est tout près. La tête vous tanguera doucement de gauche à droite, s’évadant vers une douce rêverie. Pour envelopper cette voix suave, des musiques exécutées avec délicatesse, par les guitaristes Jordan Officer et Michael Jerome Browne ainsi que le contrebassiste Bill Gossage. Susie Arioli se charge, comme on l’a vu à maintes reprises, des percussions.

Un souffle parfaitement maîtrisé, un chant extrêmement séduisant, qui savoure chaque voyelle et chaque consonne, parfois avec un brin de coquinerie : le savoir-faire se présente à chaque mesure. Le plaisir d’interpréter ce répertoire y est tout autant, loin devant l’habituelle opération mercantile que représente le disque de Noël.

Vous reconnaîtrez bien sûr la plupart de ces chansons qu’on a le plaisir de retrouver chaque année, comme I’ll Be Home for Christmas, Blue Christmas ou Winter Wonderland. Cependant, Christmas Dreaming offre de petites perles bien particulières, concentrées dans la deuxième moitié du disque. Par exemple, une reprise du bluegrass Call Collect on Christmas, de Dick Staber, et Old Toy Trains, que le chanteur country Roger Miller a écrite en 1967 pour son fils de 8 ans. Un des moments les plus envoûtants (et surprenants) se niche dans la magnifique relecture de La peregrinaciòn du compositeur argentin Ariel Ramírez.

Ce disque de velours et de cordes se termine, on s’en étonne un peu, avec la prière Ave Maria. Près de 10 ans après sa sortie, Christmas Dreaming charme comme s’il était tout neuf. Ce disque chaleureux ne perdra pas de sitôt sa place dans votre trame musicale des Fêtes.