Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

La mince ligne de Tertio : exploration et états d’âme

L'écoute est terminée

Par
Ariane Cipriani

Le quintette jazz-rock Tertio propose un premier album complet qui entremêle les genres tout en restant résolument attaché au jazz rock.

Après un premier microalbum bien accueilli, la formation revient avec une proposition plutôt éclectique. On n’irait pas jusqu’à dire que Tertio fait de la musique sans appartenance à un genre en particulier, mais la formation explore avec une grande liberté les maillages possibles, visitant le jazz fusion, le progressif et le funk.

Le guitariste Vincent Duhaime Perreault mène le groupe et assure toute la composition, en laissant les membres ajouter leur touche personnelle et improvisée. Plusieurs de ses morceaux possèdent une qualité cinématographique, ou à tout le moins imagée, qui fait place à toute une variété d’humeurs autant que de sous-genres.

Au-delà du mélange des genres et des influences (notamment Miles Davis), La mince ligne se campe dans la modernité, entre l’exaltation et l’introspection. L’affection pour les années 70 et 80 s’annonce dès la première pièce, More with Less, où guitare et trompette montent tour à tour sur le podium. La chanson-titre, résolument prog, frôle les 10 minutes.

Des bijoux qui se nichent dans les tempos lents

Ce jazz aventureux prend quelques virages vers de savoureux moments d’accalmie bien émouvants. Les compositions les plus envoûtantes du disque se nichent dans les ballades, par exemple New One, avec son intro énigmatique et sa trompette bellement plaintive (jouée par Andy King), qui fait ensuite place à une montée en puissance, dense et exaltée.

Da Solo, douce et introspective, prend bien son temps et laisse le piano occuper l’espace. Autre douceur, la pièce Au revoir Léa, qui emprunte une esthétique folk apaisante.

Avec son jazz à la fois éloquent, lyrique et bien pensé, Tertio compte assurément au nombre des découvertes jazz à partager.

Vous aimerez aussi :

Stanley Pean

L'animateur de l'émission Quand le jazz est là, Stanley Péan, vous ouvre son cœur musical avec une liste d'écoute de ses œuvres fétiches, interprétées par les plus grands musiciens. Vous en voulez plus? Écoutez aussi Quand le jazz est là sur ICI Musique, du lundi au vendredi de 17 h 30 à 20 h.

A Night in Tunisia par Art Blakey, 'Round Midnight par Miles Davis, Blue Train par John Coltrane, Cantaloupe Island par Herbie Hancock, Chan Chan par Rafael Zaldivar, Haitian Fight Song par Charles Mingus, It Could Happen to You par Chet Baker, L'âme à la tendresse par Andrée Boudreau, etc.

Cette liste d'écoute aléatoire et gratuite a été préparée avec soin par notre équipe.

Miles Davis

Le plus que célèbre trompettiste a été partie prenante de toutes les avancées du jazz des années 1950 jusqu'à sa mort en 1991. Cette liste d'écoute vous plonge directement dans l'univers riche, foisonnant et stimulant de cet artiste qui fut aussi génial dans les grands standards que dans l'innovation la plus étonnante!

Birth of the Cool, Kind of Blue, Walkin', Round About Midnight, Milestones, Seven Steps to Heaven, In a Silent Way, Bitches Brew, Ascenseur pour l'échafaud, etc.

Cette liste d'écoute aléatoire et gratuite a été préparée avec soin par notre équipe.

Jazz d'ici

Le jazz canadien et québécois n'a rien à envier à celui du reste du monde. À la fois ancré dans la tradition et tourné vers la modernité, il est unique, accessible et foisonnant d'idées. Le découvrir sera le début d'une belle histoire d'amour entre vous et lui.

Michel Donato, Oscar Peterson, Oliver Jones, Lorraine Desmarais, François Bourassa, Vic Vogel, Seamus Blake, Maynard Ferguson, Marianne Trudel, Julie Lamontagne, Samuel Blais, Parc-X Trio, Hichem Khalfa, Emie R Roussel, Jerome Beaulieu, Audrey Ochoa, Bernard Primeau, Ian MacDougall, Jill Barber, etc.

Cette liste d'écoute aléatoire et gratuite a été préparée avec soin par notre équipe.