Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Inspirations, de Buzz Cuivres : séduction dorée

L'écoute est terminée

Par
Frédéric Cardin

Le quintette québécois Buzz Cuivres existe depuis 2002 et constitue assurément un compatriote au moins égal en qualité et en virtuosité au célèbre Canadian Brass. L’ensemble fait paraître Inspirations, un programme basé principalement sur des transcriptions inédites, pour cinq instruments de cuivres, de chefs-d’œuvre de Satie, de Ravel et de Dvorak écrits à l’origine pour des formations tout autres. Préparez-vous à tomber « cuivrement » sous le charme!

Les timbres créés par Buzz Cuivres sont splendides. L’espace sonore ainsi construit rayonne de brillance et de lumière dorée sans jamais irriter le tympan. 

Le répertoire est connu (exception faite du Quintette d’un certain Victor Ewald) et très accessible, et met en évidence toute la maîtrise qu’ont ces musiciens de leur instrument respectif. Plus la pièce est connue, évidemment, plus l’on remarquera les différences qui pourraient faire mal paraître l’avatar par rapport à l’originale.

Ici, aucun malaise, rien de négatif, aucun faux pas stylistique. Au contraire, on dirait même que les mélodies si mémorables des Gymnopédies, de Satie, et de l’ultra fameux Quatuor américain, de Dvorak (pour cordes à l’origine), s’en voient bonifiées, presque affinées.

On ne peut qu’admirer la qualité du jeu des musiciens de l’ensemble. En particulier dans les très délicates Gymnopédies, de Satie. Peser très doucement sur une touche de piano, c’est relativement facile. Souffler avec la même douceur dans des instruments à vent, pour certains assez corpulents, c’est tout autre chose! Bien sûr, la qualité des arrangements est en partie responsable de la beauté du produit final. Levons donc notre chapeau à François Vallières et Hugo Bégin, qui signent les habiles transcriptions que l’on entend.

Les cinq musiciens réalisent tous les tours de force exigés pour donner vie, sous des atours inattendus, à ces bijoux du répertoire.

Une seule pièce est écrite spécifiquement pour ce type de formation : le quintette pour cuivres de Victor Ewald, obscur compositeur russe qui révèle néanmoins ici une belle plume mélodique et une habile patte sculptrice d’atmosphères attrayantes.

Un album qui convaincra même ceux et celles qui ont des réticences quant aux instruments de cuivres!

Buzz Cuivres est constitué de :

Frédéric Gagnon - trompette solo

Sylvain Lapointe - trompette

Pascal Lafrenière - cor

Jason De Carufel - trombone

Sylvain Arseneau - trombone basse

Vous souhaitez être au courant de tout ce qui touche la musique classique sur ICI Musique?

Abonnez-vous à notre infolettre classique!