Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Vincent Delerm : l’intime en vision panoramique

L'écoute est terminée

Par
Ariane Cipriani

L’artiste offre simultanément un septième album, Panorama, et un premier film, Je sais pas si c’est tout le monde, deux œuvres sur le temps, la poésie et la tendresse, créées en collaboration avec ceux qu’il admire.

Pour ceux qui connaissent déjà l’univers de Vincent Delerm, cette double sortie est plus que naturelle, puisque le chanteur fait référence au cinéma depuis son premier disque et que sa musique a aussi une qualité cinématographique. Il combine maintenant les deux. L’album constitue la trame sonore du film et, pour magnifier ce Panorama, Vincent Delerm a sollicité un réalisateur-arrangeur différent pour chaque chanson. Le résultat est étonnamment cohérent. Du pur Delerm : des souvenirs bercés par des claviers, des chœurs et des cuivres doux.

Deux œuvres autonomes et complémentaires
Le film et le disque se répondent et se rejoignent dans leurs thèmes, mais s’apprécient parfaitement individuellement. Vous pouvez donc plonger sans crainte dans ces chansons qui font l’éloge de l’intime et de l’ordinaire, loin de toute ambition épique. Vincent Delerm se pose plutôt là où l’on fait de vraies rencontres, à hauteur d’homme. Il recueille des souvenirs et des réflexions pour se faire écho à lui-même, au fond.

L’inspiration pour ces deux créations? Les gens qu’il aime et qu’il admire. Le temps est aussi une inspiration de ce disque imprégné de nostalgie. De quoi est-il rempli, ce temps qui file? De petits riens qui semblent peut-être insignifiants, mais qui constituent finalement une bonne part de notre existence.

Delerm, diseur plus que chanteur, s’entoure ici d’amis de longue date et de nouveaux collaborateurs : Keren Ann, Yael Naïm, Girls in Hawaï, Clément Ducol, Rufus Wainwright et French 79. Il rend aussi un bel hommage à la cinéaste Agnès Varda, avec Vie Varda, dans laquelle il dit : « Si on peut vivre une vie, Varda / Marcher sur le sable comme ça / Faire une vie hors compétition »

Le musicien se fraye lui aussi, depuis près de 20 ans, un chemin hors compétition, avec ses petites bulles de tendresse que sont ses chansons; de la pop légère, gentille et intemporelle, inspirée notamment par Alain Souchon, une de ses idoles, qui lui raconte des souvenirs d’enfance dans la chanson titre, amalgamés à un extrait de La nuit américaine, de Truffaut.

Je sais pas si c’est tout le monde
La première plage réfère au titre du film. Qu’en est-il, de ce film, justement? Delerm a filmé des gens qu’il aime. Encore une fois, on revient aux rencontres, celles d’un plongeur de Saint-Martin ou d’un ouvrier à l’aube de la retraite. Delerm filme avec la même simplicité l’acteur Vincent Dedienne et la chanteuse Aloïse Sauvage. Et voilà qu’on retrouve Souchon, à qui Delerm déclare son admiration dans casque d’écoute.

Surtout, on y voit Jean Rochefort, pour sa dernière scène, dernier plan sur le grand acteur, pris de dos. On aperçoit la moustache du Colonel, qui marche dans la nuit dans cette rue glauque, à Saint-Ouen, un décor qui rappelle certains films de Philippe de Broca, pour qui Rochefort a beaucoup joué. Je sais pas si c’est tout le monde lui est dédié.

Ces deux oeuvres, au fond, sur la mémoire et la sensibilité, célèbrent le fait d’être simplement là, vivant et entouré de gens choisis ou rencontrés par hasard.

Delerm n’aime pas qu’on parle de nostalgie. Pourtant, c’est ce qui imprègne son travail. Pas la nostalgie qui vous rend triste, mais plutôt celle qui prend acte de ce que nous avons été et qui fait forcément ce que nous sommes. Et le désir d’en laisser une trace.

Vous aimerez aussi ces listes d'écoute musicales :

Nouvelle chanson française

Cette liste d'écoute musicale met en vedette les artistes de la nouvelle chanson française, ceux et celles qui ont donné et donnent encore un souffle nouveau à la chanson d'après Bécaud, Brassens et Gainsbourg. Des années 90 à aujourd'hui, d'Arthur H à Eddy de Pretto, vous passerez de la découverte aux souvenirs.

La Grande Sophie, Thomas Fersen, Christine and the Queens, Fauve, Zaz, Gaëtan Roussel, Fishbach, Vianney, etc.

Cette liste d'écoute aléatoire et gratuite a été préparée avec soin par notre équipe.

Les amours modernes

Découvrez le romantisme aux couleurs pop du 21e siècle. Sujet inépuisable et central abordé en musique depuis toujours, voici l'amour rêvé, réel, heureux ou déchu, chanté au présent par cette nouvelle génération qui manie aussi bien les cordes que les sonorités électroniques et l'échantillonnage.

Hubert Lenoir, Juliette Armanet, Fanny Bloom, Pierre Lapointe Vendredi sur Mer, David Giguère, Men I Trust, Jimmy Hunt, Charlotte Cardin, Yann Perreau, etc. 

Cette liste d'écoute aléatoire et gratuite a été préparée avec soin par notre équipe.