Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Wave, de Patrick Watson : se laisser porter par la vague

L'écoute est terminée

Par
Mathieu Valiquette

Deuil de sa mère, rupture d'avec la mère de ses enfants, départ d'un de ses musiciens de longue date; Patrick Watson ne l'a pas eue facile depuis la sortie de Love Songs for Robots il y a quatre ans. Sur son sixième album intitulé Wave, le Montréalais s'ouvre plus que jamais, avec des textes plus directs sur des musiques qui sont, encore une fois, d'une grande beauté.

Wave comme la vague qui nous emporte quand notre vie vacille et que, pris d’un grand vertige, on se demande si on va se noyer ou simplement se laisser porter par elle. Voir où tout ça va nous mener.

Ce thème trouve écho sur la majorité des pièces de ce nouvel opus, et de façon plus explicite sur le premier extrait Dream for Dreaming, avec le piano qui résonne en introduction telles des vaguelettes qui annoncent doucement la suite plus agitée.

I never tought you were leaving / I never thought I’d have to start again

Watson nous avait mis l’eau à la bouche avec deux pièces qu’il avait déjà fait paraître, Broken en 2017, puis Melody Noir en 2018. Ç’aurait été péché de ne pas inclure ces deux bijoux sur Wave. Surtout que ces pièces cadrent parfaitement avec l’atmosphère feutrée et enveloppante de cet album qui se veut un peu plus homogène que les précédents.

Certaines pièces offrent tout de même des ambiances plus en montagnes russes (The Wave, Turn Out the Lights), magnifiées par des textures électroniques ou par l’apport du FILMharmonic Orchestra. Aux côtés du chanteur, le guitariste Joe Grass, le bassiste Mishka Stein et le batteur Evan Tigh ont été d’un précieux apport dans ce projet cathartique.

Il paraît que Watson a perdu une partie de sa voix durant cette période de tumulte et qu’il ne pouvait plus atteindre de notes aiguës. À l’écoute de l’album, on fait vite le constat que cette voix unique et apaisante – presque chuchotée – est intacte; Look at You nous confirme que les notes les plus hautes ne lui causent aucun problème. Comme quoi le Montréalais de 40 ans a retrouvé autant sa voie que sa voix en 2019.

Si vous n’aviez que trois chansons à écouter:

Melody Noir
Look at You
Here Comes the River

Yoga

Le yoga, c'est plus qu'un ensemble de postures infaisables; c'est d'abord un état d'esprit. Et pour l'atteindre, cedit état, la musique peut être l'une de vos plus grandes alliées. Alors, prenez une grande respiration et laissez-vous porter par notre liste d'écoute musicale hautement planante, riche de ses mélodies flottantes, de ses pianos oniriques et de ses voix en apesanteur. Peut-être que le sitar vous fera visiter en pensée quelques ashrams en Inde... Namaste.

Patrick Watson, Martin Léon, Bon Iver, Anoushka Shankar, Charlotte Gainsbourg, Arcade Fire, Bobby McFerrin, Valentina Lisitsa, etc.

Cette liste d'écoute aléatoire et gratuite a été préparée avec soin par notre équipe.