Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Guitares en symbiose

L'écoute est terminée

Par
Frédéric Trudel

Soyons bien honnêtes : qui d’entre nous connaissait l’existence du Canadian Guitar Quartet (CGQ) avant la parution de l’album Mappa Mundi? Pour ma part, il s’agit d’une révélation que cet ensemble, pourtant fondé il y a plus de 15 ans et à la renommée déjà plutôt bien établie.

Formé actuellement de quatre guitaristes émérites, Julien Bisaillon, Renaud Côté-Giguère, Bruno Roussel et Louis Trépanier, le Canadian Guitar Quartet existe depuis 1999 et mène une jolie carrière sur les scènes nationale et internationale. Le présent album, leur premier pour la maison Atma Classique, est une franche réussite.

Dès les premières mesures de l’arrangement du Concerto pour deux violoncelles, RV 531 de Vivaldi qui ouvre le disque, le charme et le plaisir opèrent. Nous avons ici affaire à de vrais chambristes : des partenaires qui savent dialoguer, s’écouter, faire corps. Une qualité qui se confirme dans les autres pièces au programme, Fille de cuivre du jeune Renaud Côté-Giguère, Concierto Tradicionuevo (2008) de Patrick Roux (membre fondateur du CGQ), Octopus (2009) de l’Allemand Hans Brüderl et Mappa Mundi, pour quatuor de guitares et violoncelle, de la compositrice canadienne Christine Donkin.

Ces œuvres, toutes composées à l’intention du CGQ, enrichissent – et de belle façon – le répertoire contemporain de la guitare classique. Servie par ces interprètes, la six cordes a un avenir radieux au Canada.

Vous souhaitez être informé de tout ce qui touche la musique classique sur ICI Musique? Abonnez-vous à notre infolettre classique!