Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Lucienne Renaudin Vary : une Française et sa trompette à New York

L'écoute est terminée

Par
Frédéric Cardin

Longtemps perçue comme un instrument masculin, la trompette est aujourd’hui le fer de lance de la renommée de jeunes interprètes féminines exceptionnelles (Alison Balsom au Royaume-Uni, Rachel Therrien au Québec, Saskia Laroo aux Pays-Bas). Une Française s’ajoute à cette liste grandissante : elle s’appelle Lucienne Renaudin Vary, elle a 20 ans et propose déjà un deuxième album, Mademoiselle in New York, qui témoigne de l’amour de la jeune femme pour les musiques américaine, populaire et jazz.

Les évidences sont là : Gershwin (An American in Paris, S’Wonderful, I Got Rhythm, Porgy and Bess), Bernstein (West Side Story, Candide) et Kurt Weill. Mais aussi, pour faire le pont avec le Paris de la mademoiselle en question, Ravel (Pavane), Aznavour (For me… formidable), Milhaud (Le bœuf sur le toit), Sidney Bechet.

Mademoiselle in New York, c’est moi, une Française à New York... parce que j’adore la musique américaine, le jazz, la comédie musicale (je suis fascinée par « ce truc » qui mélange la musique, le théâtre, la danse et le chant), Broadway, les chansons, alors j’ai mis tout cela dans ce nouvel album, et aussi des pièces du répertoire classique et de l’opéra ayant un lien avec le thème Paris-New York. Les morceaux choisis, je les chéris, et ils sont là parce qu’ils évoquent des moments de ma vie.

Lucienne Renaudin Vary

Les arrangements sont veloutés à souhait, la trompette de Lucienne brille sans aveugler et résonne sans assourdir. Certaines attaques en ultradouceur auraient avantage à être amenées encore plus subtilement, ce qui est l’une des difficultés principales de cet instrument, mais laissons le temps à la jeune virtuose – elle n’a que 20 ans, et on sait que la trompette n’est pas un instrument dont on peut commencer la pratique à quatre ou cinq ans.

Les tempos sont pris à une vitesse moyenne de promenade un peu relaxe. En visite, on prend le temps de regarder, je sais, mais tout de même. Un peu plus d’allant aurait satisfait son mélomane!

Cela dit, c’est un accompagnement coloré et agréable qu’offre le BBC Concert Orchestra dirigé par Bill Elliott. L'affaire devient même familiale avec la pièce Sunny où les deux jeunes frères de la mademoiselle l'accompagnent!

Vous souhaitez être au courant de tout ce qui touche la musique classique sur ICI Musique?

Abonnez-vous à notre infolettre classique!