Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Evelyne Brochu : chansons, poésie, voix douce et talent infini...  

L'écoute est terminée

Par
François Marchesseault

Elle s’était officiellement commise en tant que chanteuse une première fois, en 2016, aux côtés de son ami musicien Félix Dyotte, pour la très jolie chanson C’est l’été, c’est l’été, c’est l’été. Avec Objets perdus, la comédienne Evelyne Brochu (Polytechnique, Café de Flore, Tom à la ferme, Orphan Black, Trop, etc.) fait cette fois le grand saut. Elle nous offre un premier album complet, sur lequel sa voix douce, claire et sensuelle nous chante l’amour de deux adolescents (Flashback adolescent) ou celui que l’on croise en voyage (Escale à Madrid) sur des musiques à l’esthétisme des années 60 modernisé.

Si vous êtes familier avec le travail de Félix Dyotte, sa manière de créer une pop française accrocheuse (sans être formatée), puis ce chant toujours délicat, vous trouverez ici les mêmes qualités. Ce n’est rien de bien étonnant, puisque Dyotte est omniprésent sur Objets perdus. En plus d’avoir signé les textes et la musique d’à peu près tous les titres, il assure aussi la réalisation de l’album, et on le trouve ici et là à la guitare, à la basse et aux synthétiseurs.

Objets perdus, mes trois pièces favorites :

  • Sept jours exactement
  • Devant la nuit qui tombe
  • Difficile

C’est même une bonne partie de l’équipe qui entourait l’auteur-compositeur-interprète sur ses deux premiers albums que l’on retrouve sur Objets perdus. Le toujours aussi occupé Philippe Brault est là, à la prise de son et au mixage, Francis Mineau, aux percussions sur Escale à Madrid, et Guillaume Éthier est présent à la batterie ou aux percussions sur tous les titres. Ligia Paquin à l’alto, Mélanie Bélair au violon et Sheila Hannigan au violoncelle (Désabusée, Le désordre de ta chambre, Flashback adolescent, Poisson d’eau douce et Six mois) ainsi que Jeanne Joly à l’écriture (Poisson d’eau douce, Six mois) ont tous et toutes été des complices de l’ami Dyotte sur Politesses (2017) ou son album homonyme (2015).

Evelyne Brochu et Félix Dyotte sont liés par une amitié personnelle et artistique qui remonte à l’époque du Cégep Saint-Laurent, alors qu’ils avaient 19 ans. Parler autant des deux est intrinsèque à cet album. Jamais il ne se serait fait sans la présence de Dyotte. Evelyne Brochu trouve sa place dans l’univers du musicien en chantant parfois ses propres mots, comme elle le fait sur Escale à Madrid, mais surtout en y déposant sa voix feutrée, douce et belle. Au creux de cette poésie légère comme une brise d’été que l’on voudrait éternelle, on a l’impression d’entendre un croisement entre la Françoise Hardy de Ma jeunesse fout l’camp et la Maryse Letarte de Ni le feu ni le vent. Le résultat est pour le moins séduisant. Sur Objets perdus, on ne fait pas la rencontre d’une comédienne qui s’improvise chanteuse, mais bien d’une artiste complète, et surtout, fichtrement talentueuse.


Découvrez d’autres albums offerts pour écoute sur notre site

Écoutez notre webradio :

Doux matins

Accompagnez votre réveil de cette sélection de chansons douces et apaisantes. C'est la webradio idéale pour installer une ambiance calme et sereine avant et pendant le premier café. Ces chansons acoustiques, d'ici et d'ailleurs, vous enveloppent de leurs sonorités caressantes, de leurs instruments veloutés et de leurs voix chaleureuses.

Saratoga, Beyries, Emilie-Claire Barlow, Félix Dyotte, Christian Kit Goguen, Flavie, Les Soeurs Boulay, Emilie Kahn, Leif Wollebekk, Sufjan Stevens, etc.

Cette webradio est une liste de lecture aléatoire gratuite créée avec soin par nos programmateurs musicaux.