Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Upside Down, de Bellflower : dynamiter les frontières entre les genres 

L'écoute est terminée

Par
Claudia Beaumont

En ces temps de vaches maigres dans l’industrie de la musique, il est toujours étonnant de constater qu’inversement, des propositions musicales brillent encore de mille idées fastueuses. Upside Down fait figure d’exemple et s’inscrit directement au palmarès des sorties incontournables de l’automne. Inclassable, obsédant et inventif, le troisième album de Bellflower brouille les frontières des genres (indie-rock-prog-jazz?) et sculpte son propre style.

Vidéoclip : Upside Down
Réalisation : Ariel Poupart

Des harmonies et (beaucoup) de souffle

Dompter le chaos : cela aurait tout aussi bien pu servir de titre à l’album, dont l’introduction, la chanson-titre, démontre le goût du risque de ces huit musiciens en pleine possession de leurs moyens. Quelques secondes d’écoute et bam! Une déferlante d’instruments galopants nous absorbe; percussions, claviers et chœurs, bref, ils donnent tout ce qu’ils ont jusqu’à perdre le souffle. Le chaos, progressant frénétiquement, se tait alors pour laisser émerger la voix veloutée et fragile d’Em Pompa.

Nous voilà ensorcelés.

Cette chanson s’est retrouvée dans la populaire liste New Music Friday de Spotify à la fin août. Pour un ou une artiste, cela signifie que le nombre d’écoutes pour sa chanson peut doubler, voire tripler.

L’idée de circuler d’un monde à son opposé au cours d’une même pièce, d’une harmonie soudée de cuivres et de cordes expressionnistes à une simple ligne de guitare, renforcée d'une trompette brumeuse (Vivian), le tout accentué par des changements radicaux de tempo, fait montre du bouillonnement créatif chez Bellflower. Nous avons là des musiciens-explorateurs avides de nouvelles formes musicales, jouant avec un souci hors du commun sur les contrastes, la symétrie, et surtout, l’espace.

Ces musiciens, nommons-les : William Côté – batterie, voix, guitare (Trio Jérôme Beaulieu, - Misc, Les Louanges), Jérôme Beaulieu – piano, synthétiseurs (Révélation Radio-Canada en jazz 2013-2014, Trio Jérôme Beaulieu, Misc, Ivy), Jérémi Roy – basse, synthétiseur (Sarah Toussaint-Léveillée, Chienvoler), Félix Petit – saxophone (FELP, Les Louanges, Hubert Lenoir), Kathryn Samman – voix, percussions (Little Misty), Nicolas Boulay – trompette, bugle (Dawn Tyler-Watson, Les Cowboys Fringuants), et Alexandre Dodier – saxophones, clarinette, flûte (Shpik).

Et bien sûr, Em Pompa, à la tête du groupe, est une autrice-compositrice-interprète dont on entend trop peu parler. Or, l’intelligence des thèmes qu'elle développe dans ses textes et compositions, sera, on l'espère, reconnue et applaudie. Longue vie aux artistes d’esprit!