Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Nuits plurielles de Bronswick, un premier album électropop vif et aéré

L'écoute est terminée

Par
Nathan LeLièvre

Le duo Bronswick, formé de Catherine Coutu et de Bertrand Pouyet, nous livre un premier album complet. Nuits plurielles fait suite aux microalbums Errances (2015) et Chassés-croisés (2016) (ce dernier figurait d’ailleurs dans notre sélection des meilleures sorties de l’année à l’époque). ICI Musique vous offre de l’écouter une semaine avant sa sortie, prévue le 6 septembre prochain.

Bronswick nous avait déjà donné un avant-goût du contenu de Nuits plurielles en lançant l’automne dernier deux singles, soit Peupler le monde et La sécheresse, tout à fait représentatifs de l’ensemble de cette œuvre, dont le métissage des influences est tout à fait cohérent.

La sécheresse, vidéoclip réalisé par Alexis Fortier-Gauthier :

Nuits plurielles se veut une exploration des relations humaines et de leur complexité. Ainsi, les textes parlent d’amour et de sexe (Un geste, Le dégel, Nuit numéro un), de colère et de vengeance (À couteaux tirés, Comme la mer), de temps et d’argent (La sécheresse) ou encore de crise existentielle (Mes automatismes, Si t’as raison).

Le tout se fait sur des musiques électros aux textures uniformes. La réalisation et les arrangements de Vincent Lévesque (We Are Wolves et Paupières) évitent de verser dans les excès, un choix bien avisé. Le recours généreux aux effets de réverbération dans le traitement des sons synthétiques et l’organisation discrète des harmonies vocales nous transportent immédiatement dans de grands espaces aérés, aux couleurs claires et vives. Voilà qui satisfera les amateurs d’un son électro où se chevauchent nostalgie et modernité.

Le groupe s’est inspiré de L’affaire Bronswik, un court-métrage de l’Office national du film, pour choisir son nom. L’animation de 1978, qui se veut une critique de la publicité télé, raconte un complot impliquant l’installation de puces dans les télévisions pour inciter à la consommation. Soyez assurés, la musique de Bronswick n’essaye guère de nous laver le cerveau : nul besoin de se faire manipuler pour se laisser convaincre de l’écouter.

Électropop

Des pièces à la musique et aux textes débridés, au son éclectique, bien trempé dans l'électronique. Dans cette pop rêveuse et dansante, les bidouilleurs sont rois et travaillent comme des orfèvres, pour le plus grand plaisir des mélomanes.

Grimes, Jérôme Minière, Christine and the Queens, Owen Pallett, Katerine, Arcade Fire, Suuns, Misteur Valaire, Thus Owls, Feu! Chatterton, etc.

Cette webradio est une liste de lecture aléatoire gratuite créée avec soin par nos programmateurs musicaux.

Montréal électro

Toute la variété du son électro « Fabriqué à Montréal » : electronica, électro-rock, électro-pop, électro exploratoire, etc...

Peter Peter, Men Without Hats, Laurence Nerbonne, Chromeo, Jacques Greene, Grimes, Doldrums, We Are Wolves, CFCF, Marie Davidson, Brusque Twins, entre autres...

Cette webradio est une liste de lecture aléatoire gratuite créée avec soin par nos programmateurs musicaux.