Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Acadian Dream, de Cy, un rêve éclaté et équilibré

L'écoute est terminée

Par
Nathan LeLièvre

À l’occasion de la fête nationale de l’Acadie (le 15 août) et des célébrations liées au Congrès mondial acadien 2019 (qui se tient dans le sud-est du Nouveau-Brunswick et à l’Île-du-Prince-Édouard du 10 au 24 août), ICI Musique vous propose d’écouter certains des albums les plus marquants parmi ceux sortis ces derniers mois.

Le groupe néo-écossais Cy s’est réinventé. Sur leur nouvel album, Acadian Dream, lancé le 19 juillet dernier, Éric Dow, Guyaume Boulianne, Jacques Blinn et Normand Pothier s’amusent avec une pluralité de sons.

Alors que les jeunes musiciens nous avaient habitués à un son presque exclusivement folk, ils se permettent cette fois-ci de tendre tantôt vers le country (Acadian Dream) et le bluegrass (Parc à bleuets), tantôt vers la pop (Solange, Tune à Sean), qui prend des couleurs parfois hip-hop/R‘n’B (Lafayette à Mavillette) ou des teintes de blues (SOS Esclave), tout en suivant un fil conducteur du début à la fin.

Le parler, une perle rare

L’accent acadien du sud-ouest de la Nouvelle-Écosse en est un qu’on entend moins souvent en chanson. Et pourtant, il fait du bien; il est si musical, si mélodieux et, surtout, unique au monde. Sur Acadian Dream, on entend un peu partout des « ain » remplacés par des « onne », des « j » prononcés comme des « h » et l’utilisation du « je » collectif (avec les conjugaisons de la première personne du pluriel). Vestiges d’une autre époque, diront les uns. Témoignage de résilience et de persistance, diront les autres. En réalité, c’est tout ça en même temps.

L’Acadie sans limites

Le titre de l’album est traduit en coréen sur la pochette de l’album. Pourquoi? « En Acadie, nous avons tendance à être très autoréférentiels dans notre art, et notre regard est souvent très intérieur. En traduisant le titre [...] en coréen, nous voulons pousser les limites de ce que peut signifier faire de l’art acadien, et peut-être espérer attirer un nouveau public avec notre musique. Si la K-pop peut devenir un phénomène mondial, pourquoi pas la pop acadienne? » demande la voix principale de la formation.

Cy a pu compter sur la collaboration d’Arthur Comeau (membre fondateur de Radio Radio) à la réalisation, et de Jean-Pascal Comeau (Grand Dérangement) à la prise de son. Pour créer une ambiance détendue en studio, le groupe a également tendu la main à de proches amis comme Johnny Comeau (Beausoleil Broussard), Dillon Robicheau, Justine Boulianne et Sylvie Boulianne.

Une fois que tout le monde a eu mis la main à la pâte, l’album de Cy, de l’aveu même du chanteur principal, Éric Dow, était décrit comme suit : « C’est comme si le fameux groupe acadien 1755 était né en 1992 pis avait fait un bébé avec un rap star américain. C’est comme de la radio communautaire sur des stéroïdes. C’est de la musique d’icitte qui veut se faire entendre ailleurs. C’est le local rendu mondial », explique Éric Dow. En somme, le tout donne un mélange à la fois éclectique et cohérent. Le meilleur des deux mondes. Le rêve, quoi!

Acadie

Acadie, Acadie, cette webradio chante ton nom, et elle le fait en plusieurs styles, couleurs et accents : folk, country, bluegrass et une portion non négligeable de rock, de pop et de hip-hop.

Cayouche, Édith Butler, 1755, Marie-Jo-Thério, Joseph Edgar, les Hay Babies, les Hôtesses d'Hilaire, les Jeunes d'Asteure, etc.

Cette liste d'écoute aléatoire et gratuite a été préparée avec soin par notre équipe.