Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

Don’t Look Down, de Damn Tall Buildings : le bluegrass dans les règles de l’art

L'écoute est terminée

Par
Mathieu Valiquette

Le quotidien le Boston Globe les a qualifiés de « Famille Carter pour les millénariaux », le groupe de musique traditionnelle Damn Tall Buildings puise dans le meilleur de la musique folklorique américaine pour faire swinguer les fêtards.

C’est au Collège de Berklee, à Boston, en 2013 que les quatre musiciens se sont rencontrés, et c’est dans les rues qu’ils ont fait leurs premières prestations devant public. La sauce a visiblement pris, car ils en sont déjà à leur troisième album et ils fréquentent les festivals de musique traditionnelle un peu partout en Amérique depuis.

On pourra d’ailleurs les voir au festival Mémoire et Racines de Joliette à la fin du mois de juillet en compagnie de groupes comme Les Grands Hurleurs et Le Vent du Nord. Ironiquement, la chanson qui ouvre Don’t Look Down s’intitule Late July. Parions qu’ils se feront un plaisir de la jouer.

Bien sûr, il faut apprécier la musique bluegrass pour bien savourer cet album, car tous les codes sont réunis : banjo, mandoline, violon, harmonie, paroles sur la beauté du quotidien, etc. L’énergie qui s’y dégage et le savoir-faire déployé par les musiciens sur les 13 pièces de l’opus captent rapidement l’attention. On apprécie particulièrement le contraste des chœurs sur certaines pièces. (I’ll Be Getting By, Loving or Leaving).

Une nuance qui se retrouve également dans les différents styles de folk qu’on entend sur l’album. Leur bluegrass a tantôt des teintes blues, tantôt roots-rock, tantôt swing, ce qui atténue l’impression de redondance que l’on retrouve parfois dans ce genre.

Voici un album à se mettre sous la dent si l'on a envie de goûter à cette authenticité et de lever son verre à plus de 80 ans de traditions de musique traditionnelle américaine.

Damn Tall Buildings sera en concert au festival Mémoire et Racines à Joliette le 27 juillet.

Totalement trad

Une incursion en profondeur dans la musique traditionnelle d'ici, des États-Unis et d'Europe, avec quelques détours par la Russie, la Bulgarie et les pays scandinaves pour une touche de chants polyphoniques et de musique aux rythmes irréguliers. Faites le plein de reels, de jigs, d'airs et de chants à danser d'horizons divers. Du plus trad au folk rock.

Le Vent du Nord, Nicolas Pellerin et les Grands Hurleurs, Värttinä, La Bottine Souriante, Väsen, Les Charbonniers de l'enfer, Solas, Lúnasa, Afro Celt Sound System, Loreena McKennitt, Vishtèn, Natalie MacMaster, The Chieftains, etc.

Cette liste d'écoute aléatoire et gratuite a été préparée avec soin par notre équipe.