Chargement en cours

avec   ·   par
avec   ·   par
En chargement...
Erreur de chargement.

L’album Ouka de Daigo Hanada : accrocheur, mélodique, apaisant

L'écoute est terminée

Par
Nathan LeLièvre

La musique néoclassique jouit d’une popularité accrue depuis peu, avec les entrées en scène récentes de Jean-Michel Blais et d’Alexandra Stréliski, notamment, qui ont beaucoup attiré l’attention sur ce créneau musical. C’est un terrain où plusieurs pianistes peuvent être tentés de venir jouer, mais ne doit pas s’y aventurer qui veut. La musique, de nature plus minimaliste que le traditionnel piano classique, peut rapidement devenir fade. Heureusement, le pianiste et compositeur japonais Daigo Hanada se tient bien loin des pièges sur Ouka, un album de sept pièces qui nous captive, nous émeut et nous détend.

Daigo Hanada a grandi entouré de musique, notamment grâce à sa mère et sa grand-mère, deux musiciennes qui jouaient du koto, un instrument à cordes de la musique traditionnelle japonaise. C’est à l’enfance qu’il a apprivoisé le piano, sous la tutelle d’Akiko Takahashi. Depuis 2015, il réside à Berlin, où il a composé son premier opus, Ichiru, dont Ouka se veut une suite logique. Daigo Hanada espère inviter le public dans son univers intime et poétique.

Le je-ne-sais-quoi de Daigo Hanada

Il est difficile de mettre le doigt sur ce qui fait précisément qu’une ou un pianiste néoclassique va ressortir du lot par rapport aux autres. Le genre fait souvent appel aux harmonies simples, aux motifs d’arpèges répétitifs, aux nuances plus que subtiles. Comment donc se démarquer?

Ce qui saute aux oreilles, chez Daigo Hanada, c’est que certaines de ses mélodies sont si délicatement onctueuses qu’on dirait qu’elles sont conçues pour être chantées (Rin en serait un meilleur exemple que Follow Me to the Moon, par exemple). Et donc, on les retient comme on retiendrait une chanson. Les lignes mélodiques frôlent constamment la clôture qui doit normalement séparer le classique et la musique populaire. De plus, ces mélodies sont parsemées de petites dentelles qui se tissent tranquillement autour des mélodies principales; le tout devient un tissu musical transparent, aéré, mais dont le travail détaillé ne passe pas inaperçu. Je pense notamment ici aux petites acciaccatura sur En, ces petites notes étrangères qui viennent s’inviter dans les accords pour créer une dissonance discrète. Du fort joli, diablement bien ficelé.

Daigo Hanada réussit donc le pari propre au piano néoclassique : il faut être virtuose, mais pas trop l’exhiber. Il faut faire simplement, mais sans tomber dans le banal. L’équilibre entre une sincère poésie et la facilité beige est précaire, mais Daigo Hanada maintient entièrement cet équilibre sur les sept pièces qui constituent Ouka.

Lecture

C'est le moment dont vous rêvez depuis si longtemps... L'heure est enfin venue de vous asseoir avec ce livre qu'il vous tarde tant de lire. Installez-vous confortablement, démarrez cette liste d'écoute musicale et partez à la découverte du bouquin en question! Notre liste de lecture vous offre des pièces instrumentales apaisantes qui stimuleront vos neurones de bibliophile tout en favorisant votre détente et votre concentration!

Alexandra Stréliski, Jean-Michel Blais, Ludovico Einaudi, Nils Frahm, Gabriel Yared, Patrick Watson, Oscar Peterson, Boubacar Traoré, etc.

Cette liste d'écoute aléatoire et gratuite a été préparée avec soin par notre équipe.

Piano

Vous aimez le piano? Nous aussi! Voici une liste d'écoute musicale pour les amoureux du clavier, avec les plus grandes et plus belles oeuvres classiques consacrées à ce que l'on pourrait peut-être appeler le « roi des instruments ».

Les Nocturnes de Chopin, les concertos de Mozart, les sonates et les concertos de Beethoven, le Clavier bien tempéré, les variations Goldberg et l'Art de la fugue de Bach, les sonates de Schubert et de Scarlatti, les œuvres de Satie, les Rhapsodies hongroises de Liszt, Gaspard de la nuit de Ravel, etc.

Cette liste d'écoute aléatoire et gratuite a été préparée avec soin par notre équipe.